OMC : Le Maroc appelle au respect du délai fixé aux négociations sur les subventions à la pêche

Le Maroc a exprimé ce jeudi à Genève, son engagement et son attachement à travailler avec les autres membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), pour achever les négociations sur les subventions aux pêcheries dans le délai imparti.

Dans une allocution prononcée en son nom par Abdelouahed Rahal, directeur général du commerce, lors de la réunion ministérielle du «Comité des négociations commerciales sur les subventions aux pêcheries», tenue en mode virtuel depuis Genève, le ministre marocain de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, a relevé l’importance de la tenue de cette réunion centrée sur les disciplines concernant les subventions aux pêcheries dans la perspective que ces négociations puissent aboutir à la conclusion d’un accord lors de la 12ème conférence ministérielle.

«Il est de notre devoir et de notre responsabilité de parvenir à un accord afin de préserver notre patrimoine commun de ressources marines vivantes pour les générations futures», a soutenu le ministre Elalami, relevant que le texte du président du «groupe de négociations sur les règles» comporte tous les éléments fondamentaux pour converger vers un accord.

Dans un autre volet, il a indiqué que le Maroc estime que l’exclusion de la pêche artisanale pour les pays en développement et PMA serait le minimum que l’on puisse concevoir, tant il s’agit «d’un acquis qui n’a pas besoin d’être négocié ou remis en cause, eu égard au rôle multidimensionnel de cette catégorie de pêcherie et à sa part insignifiante dans les subventions destinées aux pêcheries».

Le ministre marocain a en outre rappelé à ce titre, que «l’objectif de ces négociations est de cerner les subventions qui affectent le plus la durabilité des ressources et qu’il a été démontré, sur la base d’études scientifiques et économiques, que celles-ci sont plutôt concentrées dans la pêche industrielle et à grande échelle».

En toute logique, a-t-il enchainé, «viser les subventions de cette catégorie de pêche à travers des disciplines fortes et restrictives, permettrait d’atteindre en grande partie l’objectif de ces négociations».

«Le Maroc, a-t-il conclu, accorde une grande importance à ces négociations et à la conclusion d’un accord en la matière et ce, non seulement en raison de l’importance du secteur de la pêche dans son économie, mais surtout en raison de son attachement au système commercial multilatéral et de sa pérennité».

 

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

DRA- Béni Mellal-Khénifra : Près de 10.128 Ha plantés de légumes à fin juin 2021

La superficie plantée en cultures maraîchères de septembre 2020 à juin 2021, dans la région …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *