Les Marocains partent à la conquête du marché britannique des huiles d’olives

L’Agence de Développement Agricole (ADA)au Maroc planche actuellement sur une étude pour le développement des exportations marocaines d’huile d’olive conditionnée vers le marché britannique où les exportateurs européens traditionnels ont laissé un vide depuis le Brexit.

Convaincu de l’importance du passage d’une commercialisation en vrac à un conditionnement local avec une valeur ajoutée plus importante, le Département marocain de l’agriculture a signé un contrat programme pour le développement des industries agroalimentaires (IAA) pour la période 2017-2021, l’objectif étant d’apporter notamment un appui à l’Interprolive en vue de lui permettre une meilleure compréhension du fonctionnement des marchés étrangers de l’huile d’olive offrant de larges opportunités de commercialisation de ce produit très en vogue.

Ce projet vise également l’attractivité des investissements dans la filière oléicole nationale et a pour finalité «de mener une étude pour le développement opérationnel des exportations de l’huile d’olive marocaine sur certains marchés présentant un fort potentiel de développement et des opportunités significatives», explique l’ADA, précisant que son étude porte spécifiquement sur l’accès opérationnel de l’huile d’olive marocaine sur le marché britannique à travers l’analyse des aspects déterminants de l’accès au marché.

Il s’agit des aspects, réglementaire, sanitaire, commercial, normatif, douanier, logistique, et des pratiques non tarifaires. Dans cette optique, l’élaboration de ce travail permettrait d’étudier le marché de l’Angleterre des huiles d’olives et de présenter ses principales caractéristiques. Il s’agit également d’identifier les principaux opérateurs et acteurs sur le marché britannique des huiles d’olive ainsi que le profil des consommateurs.

L’étude devrait permettre l’adaptation de l’offre des huiles d’olives Made in Morocco  avec les exigences  du marché britannique et ses consommateurs ainsi que la conclusion de partenariats entre les opérateurs des deux Royaumes en matière de commercialisation, de marketing et de distribution du produit marocain sur le marché britannique.

Il s’agit in fine, de parvenir à séduire le consommateur anglais, de réussir un meilleur positionnement de l’offre marocaine des huiles d’olives par rapport à la concurrence et d’acquérir une part du marché optimale.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Lancement d’un appel d’offres pour l’installation de fermes d’algoculture à Chefchaouen

La Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée a lancé un appel d’offres pour l’installation …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *