Covid-19 : Les agriculteurs français effrayés par le risque d’absence de la main d’œuvre saisonnière étrangère

Suite au durcissement des restrictions sanitaires liées au coronavirus en France et au Maroc, accompagné de la fermeture des frontières et de la limitation drastique du transport aérien et maritime, les chefs d’exploitations agricoles français craignent un manque à l’appel comme en 2020, des saisonniers étrangers notamment marocains pour les récoltes 2022.

Selon la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA), principal syndicat des agriculteurs en France, les chefs d’exploitations agricoles, qui recrutent chaque printemps et en été entre 200.000 et 300.000 ouvriers saisonniers pour les récoltes et les vendanges, «craignent que ces bras cruciaux ne viennent encore à manquer» en 2022 à cause des restrictions sanitaires qui empêchent les saisonniers étrangers d’être acheminés en France particulièrement entre les mois de mars et de juillet, pour prêter main forte aux agriculteurs français dans les vergers, les vignobles et les plantations  maraîchères.

La suspension par les autorités marocaines de tous les vols de passagers de et vers le Royaume au moins jusqu’au 31 janvier 2022, a ravivé les craintes des exploitants français qui s’attendent, en cas de prolongement de cette suspension, à de lourdes pertes pour les prochaines récoltes.

En attendant de voir plus clair, la FNSEA compte sur la contribution des étudiants français pour combler le vide et réduire le manque à gagner.

About Jean Bakari

Check Also

Maroc : Les exportations de produits agro-alimentaires et maritimes en hausse de 9% en 2021-2022

Les exportations marocaines des produits agro-alimentaires et maritimes ont enregistré de bonnes performances marquées par …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.