Les exportations d’agrumes en hausse de 6% pour l’actuelle campagne

Grâce à une bonne pluviométrie généralisée et bien répartie entre octobre et novembre 2011 et l’entrée en production de nouvelles plantations couvrant 1.200 hectares, la production d’agrumes devrait atteindre 1,86 million de tonnes, soit une augmentation de 6% par rapport à la campagne précédente, selon la dernière édition de la publication du Crédit Agricole du Maroc « Fellah Trade ».

L’orange, dans ses différentes variétés, devrait totaliser 975.000 tonnes, soit 52% du volume global. Dans cette catégorie, la variété dite “Maroc Late” représente 44%, et la “Navel” 35.5% précise.
L’autre grande catégorie dans la production d’agrumes est constituée des petits fruits, dont le volume attendu pour cette campagne, est de 764.000 tonnes, dont 67% de clémentine. De nouvelles variétés sont entrées en production notamment Nour, Nules et Afourer. Au niveau de la répartition géographique, la région du Souss reste en tête avec 744.000 tonnes, soit 41% de la production.
Le contrat programme de la profession avec l’Etat prévoit une production qui devrait atteindre 3 millions de tonnes d’ici 2020 et ce, grâce à un programme de renouvellement et d’extension des plantations à hauteur de 50.000 ha. Ce qui devrait générer des recettes en devises se chiffrant à quelques 7 milliards de Dirhams.
Cependant, si la production s’avère bonne, l’actuelle campagne des exportations d’agrumes accuse un léger retard par rapport au calendrier de la campagne précédente. Le retard est du à la longue période du froid qui avait affecté la formation des fruits. Néanmoins, les performances de la production devraient générer une légère hausse de 8% du volume des exportations en comparaison avec les résultats de la précédente campagne.
En 2010-2011, la Russie est devenue le premier client du Maroc pour les agrumes en absorbant 49% des exportations d’agrumes, suivie par l’Union européenne 37% et l’Amérique du Nord 12%.
Tout en misant fort sur le marché russe, la stratégie de l’export adoptée par les agrumiculteurs marocains, s’articule sur la diversification des marchés et un repositionnement sur les marchés traditionnels notamment la Grande Bretagne, l’Allemagne et le Benelux. Ils ciblent également d’autres marchés du continent asiatique et en particulier le marché chinois, où de premiers conteneurs de clémentines, ont déjà été livrés en 2011.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

FAO-Greenpeace : Le Maroc 15ème consommateur mondial de pesticides à l’hectare

Le Maroc utilise 1,51 kg de pesticides à l’Hectare (HA) contre 3,66 kg/HA chez son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *