UE : Les aviculteurs espagnols opposés à l’entrée de la viande de volaille marocaine

Les éleveurs et marchands de volailles en Espagne sont très remontés contre la récente décision de la Commission européenne (CE) d’autoriser l’entrée de la viande de volaille du Maroc dans le marché communautaire de l’Union européenne (UR).

En effet, la Coordination des organisations des agriculteurs  (COAG) et l’Union des petits agriculteurs et éleveurs (UPA)  ont exprimé leur rejet de la décision de la CE, au motif que ces importations «ne respectent pas les réglementations et les normes d’élevage de l’Union européenne en matière de biosécurité, de qualité et de bien-être animal».

Les deux associations ibériques réclament du gouvernement espagnol et de l’UE de réduire les importations de ces produits «en provenance de pays tiers et d’accorder plus de soutien aux élevages avicoles locaux».

La COAG et l’UPA estiment que l’entrée de la viande blanche marocaine pourrait plomber les finances des éleveurs espagnols, lourdement frappés par la chute de la rentabilité à cause des prix bas perçus par les professionnels du secteur avicole.

Pour rappel la Commission européenne a expliqué que les autorités marocaines «ont fourni des garanties en ce qui concerne le respect des exigences en matière de notification et de déclaration des maladies pertinentes pour la volaille».

En plus, les services vétérinaires et sanitaires de l’UE sont bien mobilisés pour contrôler la qualité de ces produits au niveau des postes frontières, et leur conformité avec les normes d’élevage et de salubrité en vigueur en Europe communautaire, ce qui fait dire à des spécialistes, que les aviculteurs espagnols craignent plutôt la concurrence de leurs homologues marocains comme pour les exportations de produits agricoles marocains et particulièrement la tomate.

About Jean Bakari

Check Also

Maroc-Afrique-Aviculture : Le secteur avicole marocain génère un chiffre d’affaires de 27,4 MMDH en 2021

Le secteur de la volaille au Maroc a connu un développement notoire durant les deux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.