Dernières nouvelles
Plan Maroc vert : le ministre de l’agriculture en tournée d’inspection à Nador

Plan Maroc vert : le ministre de l’agriculture en tournée d’inspection à Nador

Le port de Nador et les projets agricoles en cours de réalisation au centre des préoccupations du ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch. Ce lundi 21 mai, il s’est rendu pour une visite éclaire dans la province de Nador. Le but de cette tournée d’inspection, était de s’enquérir du fonctionnement des services et annexes du port de la ville et de l’état d’avancement des projets agricoles prévus dans le cadre du « Plan Maroc vert » au niveau de cette région.
Au port de Nador, le ministre a fait le tour des différentes dépendances de cette infrastructure portuaire notamment la jetée principale, le chantier naval, la halle de poisson, la fabrique de glace, la vedette de sauvetage, l’unité de décorticage de crevettes et d’une unité de congélation.
Il s’est également rendu sur le site de pêche de Chemlala (35 km à l’ouest de Nador) où est prévu la construction d’un point de débarquement aménagé (PDA) dans le cadre du plan d’aménagement du littoral 2012-2018.
Le secteur de pêche maritime à Nador revêt une importance socioéconomique particulière, compte tenu du nombre important d’emplois qu’il génère et des prises qu’il réalise.
La circonscription maritime de Nador s’étend sur une distance de 240 km et se caractérise par des ressources halieutiques diversifiées. Elle dispose de deux ports de pêche et d’un village de pêcheurs (Sidi Hssein).
Selon des statistiques de l’année précédente, la flotte de pêche en activité dans la circonscription maritime de Nador y compris Ras Kébdana (et Saïdia) est constituée de plus de 1.000 unités de pêche de diverses tailles.
Récemment, le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime avait déclaré devant la chambre des Représentants, que le gouvernement a mis en place des programmes visant à protéger le secteur de la pêche maritime au niveau des côtes méditerranéennes. L’exécutif a notamment adopté des plans pour la pêche durable et décidé la généralisation du repos biologique sur toute la côte méditerranéenne.
De nouvelles réserves maritimes et des points de débarquement ont été également crées, a-t-il dit, précisant que plusieurs villages de pêcheurs ont été construits pour améliorer les conditions des marins pêcheurs et leur garantir plus de stabilité. Les mêmes programmes prévoient la surveillance des navires par satellites et le renforcement des infrastructures et des équipements particulièrement dans les deux importants ports sur le littoral méditerranéen, ceux de Nador et de Tanger. De par sa position géographique, les ports de pêches de Nador sont appelés à se développer pour répondre aux besoins de toute la région de l’oriental en poissons et en produits de mer.
Côté agriculture, Aziz Akhannouch a été informé sur l’état d’avancement du projet de plantation d’une parcelle de 40 hectares en olivier lancé en 2011 dans la commune rurale Bni Sidel Louta, au profit de 30 agriculteurs.
Ce projet, entre dans le cadre du programme de reconversion de 2000 Ha de terrains dédiés aux cultures céréalières en oliveraies comme prévu dans le projet pilier II du « Plan Maroc vert  » (2011-2013). En tout ce sont près de 1400 agriculteurs qui sont ciblés par ce programme.
Le ministre a également visité la minoterie « Saba », réalisée dans le cadre d’un projet Pilier I d’agrégation de la filière céréalière pour une superficie de 2200 Ha. Ce projet concerne actuellement 200 agriculteurs et prévoit d’atteindre 380 bénéficiaire à l’horizon 2020.

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page