L’économie verte en Méditerranée ça se discute à Marseille

Les pays du pourtour méditerranéen s’intéressent à l’avenir de l’économie verte. Une conférence a lieu ces 23 et 24 mai,  à Marseille (sud de la France) sous le thème « Vers une économie verte en Méditerranée ». Près de 150 décideurs publics, experts et acteurs de la société civile et du secteur privé issus des différents pays méditerranéens dont le Maroc, ont été conviés à animer et enrichir les débats sur cette thématique.
Cette conférence régionale est organisée par l’Office de Coopération économique pour la Méditerranée et l’Orient (Ocemo), le Centre pour l’intégration en Méditerranée (Cmi), en partenariat avec le Plan Bleu, l’Institut euro-méditerranéen des Instituts des sciences économiques (Femise) et la ville de Marseille.
Les interventions et discussions au programme de cette conférence s’articulent autour de trois objectifs principaux :
– Rassembler en un même lieu, décideurs publics, acteurs de la société civile, notamment du secteur privé et experts issus des différents pays méditerranéens pour débattre du potentiel que représente la croissance verte pour la région.
– Initier un dialogue au niveau régional et faciliter le partage d’expérience dans divers secteurs, ainsi que la dissémination du savoir-faire parmi les agences publiques et les acteurs du secteur privé.
– Discuter des actions concrètes qui permettraient à la région Méditerranéenne d’aller vers une économie verte, source de croissance et de création d’emplois.
L’assistance a pu suivre les exposés et interventions, les décideurs, experts, représentants de collectivités territoriales, ministres, cadres administratifs, dirigeants d’entreprise, chercheurs, universitaires et formateurs. Parmi ces derniers, des membres la délégation marocaine ayant fait le déplacement à Marseille et qui comprend Chakib Benmoussa, Président du Conseil Economique et Social, Rachid Dahan, Secrétaire Général de l’Institut National de la Recherche Agronomique, Rida Lamrini, Président de la Fondation pour les Jeunes Entrepreneurs, et Seloua Amaziane, chef de division au ministère de l’Energie, des mines et de l’eau.
Les intervenants ont essayé d’apporter des éléments d’information sur la mise en œuvre de politiques et stratégies d’entreprises vertes, des retours d’expériences avec un focus spécifique sur les bonnes pratiques déjà éprouvées dans les secteurs les plus pertinents, les outils politiques disponibles et enfin la contribution essentielle du secteur privé. La première journée a été dédiée à la présentation des opportunités offertes par l’économie verte en Méditerranée, tandis que la deuxième journée

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

FAO : Le Maroc classé 2ème producteur de figues africain et 3ème mondial

Le Maroc a produit 128.380 tonnes de figues en 2018, occupant ainsi le rang de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *