»MaroCarne » 1-er Salon international marocain des viandes rouges à Casablanca

Les professionnels marocains de la filière des viandes rouges tiennent cette semaine la première édition de leur salon international à Casablanca. Baptisé   »MaroCarne », ce 1er Salon des viandes rouges se tient du 6 au 8 juillet au centre international de conférences et d’exposition de la capitale économique du Royaume, sous le thème  » Produire en quantité une viande de qualité au profit du consommateur ».
Quelque 20.000 visiteurs sont attendus à cette manifestation à laquelle participent différents intervenants de la filière à savoir : les éleveurs, les spécialistes de la transformation et la découpe de viandes, les producteurs d’aliments de bétail, les vétérinaires et les chercheurs scientifiques.
Organisé à l’initiative de la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR), ce 1er salon a pour objectifs d’identifier les moyens d’accroître la production, de promouvoir la qualité de la viande et de vulgariser les nouvelles technologies qu’utilisent les professionnels du secteur.
Ces objectifs devraient prendre forme à travers les échanges et les prises de contacts des professionnels marocains avec leurs homologues venus de pays ayant une certaine longueur d’avance sur le Maroc dans l’élevage, le mode de production, l’industrie de transformation comme l’Australie, grand exportateur de viandes rouges, qui sera l’invité d’honneur. L’Argentine, la France, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et l’Algérie ont également retenu des stands à ce premier salon marocain.
Le salon offre aussi l’espace pour la conclusion de transactions de partenariat et de coopération, des joint-ventures et des accords d’association. Le marché marocain s’y prête, puisque le royaume se trouve encore à la traîne des pays grands producteurs et grands consommateurs de viandes rouges. Malgré la mise en œuvre du contrat-programme de la filière 2009-2014, la consommation de viandes rouges au Maroc est passée de 11 à 13 kg/habitant, soit la même moyenne que dans les pays subsahariens, contre 50 kg en Chine et entre 80 et 100 kg dans les pays industrialisés.  Pour doper la consommation,  il faudra relever le volume de production  pour faire baisser les prix des produits carnés.
En marge de l’exposition du matériel d’élevage, de transformation, des dernières innovations techniques et technologiques et des produits vétérinaires, sont prévues des conférences et débats devant être animés par nombre d’experts et de spécialistes marocains et étrangers.
Les thèmes retenus pour ces rencontres s’articulent sur le : « Secteur des viandes rouges en Australie, santé hygiène et traçabilité »,  » Gestion des ateliers d’engraissement pour produire une viande de qualité », « Valorisation de la viande rouge par les signes distinctifs d’origine et de qualité », « Stratégie du Conseil agricole » (marocain),  » Financement des projets intégrés et d’agrégation de la filière ».

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Maroc-Pêche : Les exportations des produits de la mer en hausse de 7% à fin septembre 2020

Les exportations marocaines des produits de la mer ont progressé durant les neuf premiers mois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *