Maroc – Volaille : Après la canicule, retour des prix à la normale

Les prix des produits avicoles ont flambé ces dernières semaines à cause des vagues de chaleur qu’a connues le Maroc en mai et en juin. Depuis le début du mois de juillet, les prix du poulet de chair et des œufs sont revenus à la normale pour se stabiliser à des seuils supportables, assure-t-on à la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA).
La hausse subite des prix des produits avicoles a été dopée par le passage du 25 au 28 juin, de la dernière vague de chaleur dans le pays avec des pics de 48 C°.
Toutes les filières du secteur avicole ont subi une chute globale de 12 % de la production tant pour le poulet vif que pour les œufs de consommation. Cette chute de performance chez les aviculteurs déjà mal en point avec les prix élevés de l’aliment composé, s’est répercutée sur les prix de revient des produits avicoles qui ont fortement augmenté. Depuis dimanche dernier, notent les responsables de la Fisa, les prix ont commencé à se stabiliser.
La fédération a tenu par ailleurs, à rassurer les consommateurs que durant le mois sacré de Ramadan, les marchés seront largement approvisionnés en œufs et viandes blanches. Les producteurs de volaille ont l’habitude d’anticiper en période estivale et durant le mois de ramadan pour répondre à la demande qui augmente en pareille époque.
Selon la FISA, les dernières hausses de températures accompagnées de Chergui a sensiblement impacté les performances zootechniques de production dans les exploitations de la plupart des régions touchées par la canicule. Il s’agit des pertes de poids de 25% pour le poulet, de 10% pour la dinde et de 10% pour la ponte et le taux d’éclosion des œufs à couver.
Les pertes financières liées à ces mauvaises performances, ont été estimées à 55 millions de dirhams pour la mortalité des volailles et à 76 millions pour les chutes des performances de production.

[youtube Rj8z613M7OI]

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Maroc-Covid-19 : Les abattoirs industriels de volaille perdent 500 Mdh de chiffre d’affaires en trois mois

Les abattoirs industriels de la volaille au Maroc déclarent avoir perdu en trois mois, 500 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *