La FAO encourage la labellisation des produits agricoles maghrébins de terroir

La FAO a décidé d’encourager les processus de valorisation et de labellisation des produits agricoles de terroir dans la région du Maghreb.
Pour lancer son plan d’action, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture a organisé les 4 et 5 juillet à Tunis, un atelier sous-régional de deux jours, en collaboration avec l’Institut agronomique Méditerranéen de Bari (sud de l’Italie), IAM-Bari.
Les débats étaient animés par des experts de la FAO, de l’IAM avec la participations de délégations du Maroc, d’Algérie, de Tunisie comprenant des représentants des ministères de l’Agriculture, des Centres de recherche, de la Société civile et des technopôles et agropoles.
Les travaux de l’atelier se sont articulés sur «l’amélioration des conditions de vie des populations à travers une meilleure valorisation des produits agricoles locaux ».
Les produits de terroir locaux souvent cultivés dans des zones difficiles -montagnes, forêts, oasis…-, en plus de leur plus value qualité, représentent et valorisent des savoirs faire ancestraux et culturels spécifiques à chaque pays, précise la FAO.
Le processus de labellisation des produits agricoles locaux dans les pays du Maghreb, est de nature à favorise leur promotion et leur valorisation et à améliorer les revenus des populations locales.
L’objectif et l’impact directs attendus de ce processus, consiste selon l’organisation onusienne, en l’amélioration des conditions de vie des populations vulnérables, la création d’emplois pour les jeunes et les femmes ainsi que la préservation de la biodiversité et des écosystèmes.
A l’occasion de cet atelier, les experts marocains, algériens et tunisiens ont présenté les résultats d’études nationales menées sur les politiques et expériences de leurs pays respectifs en matière de développement des produits agricoles locaux labellisés. Les intervenants ont également exposé les potentialités et opportunités existantes au niveau de la région.
Sur la base des analyses de ce secteur, des axes stratégiques d’intervention ainsi qu’une hiérarchisation des défis à relever ont été définis. A ce titre, un plan de travail pour les prochaines années a été mis au point par les experts de la FAO et ceux des pays participants. Il consiste à renforcer les capacités des acteurs et intervenants dans le secteur agricole et la labellisation des produits de terroir. Ces axes portent essentiellement sur une amélioration des cadres législatifs, une meilleure organisation de la filière, un développement des marchés et une insertion dans les démarches territoriales. La présente démarche de la FAO revêt toute son importance si elle est approfondie à l’heure où la part des produits bio et des produits de terroir dans la chaine alimentaire mondiale ne cesse de s’élargir.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

FAO : Le Maroc classé 2ème producteur de figues africain et 3ème mondial

Le Maroc a produit 128.380 tonnes de figues en 2018, occupant ainsi le rang de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *