Tunisie: Des cas de peste chez les petits ruminants

La peste des petits ruminants sévit depuis le mois de mai dernier en Tunisie.
La Direction générale des services vétérinaires a annoncé la découverte récemment en Tunisie de cas de peste des petits ruminants (ovins et caprins). Selon un communiqué publié le lundi 6 août, par le ministère de l’agriculture, la maladie a été signalée chez 22 troupeaux (3482 têtes d’ovins et caprins) avec un taux de mortalité «assez faible» (55 cas).
Aux mois de juin et juillet 2012, les services vétérinaire tunisiens ont enregistré 77 cas atteints de cette épidémie. Les foyers de peste se sont déclarés dans les centres d’engraissement, précise la direction, estimant que « la situation est normale et sous contrôle ».
La peste des petits ruminants se caractérise par les symptômes suivants : état d’abattement, hyperthermie, écoulements nasaux et oculaires, lésions buccales, difficultés respiratoires avec toux, diarrhées nauséabonde et se termine dans bien des cas par la mort de l’animal infecté.
Le ministère note que cette maladie n’était pas nouvelle en Tunisie et qu’elle existait depuis 2008 dans les pays du Maghreb. En 2009, quatre foyers de peste ont été signalés en Tunisie avant que la maladie ne réapparaisse en 2011, avec des symptômes cliniques. Depuis 2006, un réseau de veille et de contrôle sanitaire permanent pour la peste des petits ruminants a été mis en place dans le pays, par la direction des services vétérinaires qui veille également au contrôle sanitaire des marchés d’animaux et des abattoirs.
La réapparition de la peste en Tunisie a été confirmée par l’organisation mondiale de la santé animale (OIE), qui précise de son côté, que 9 foyers de peste des petits ruminants sont signalés en ce mois d’août dans le pays. Sept foyers ont été localisés à Sidi Bouzid, un à Gafsa et un autre à Ariana. Selon l’OIE, les premiers cas de cette épizootie, été notifiés le 30 mai dernier.
Dans son rapport, l’organisation onusienne précise que la maladie n’est pas transmissible à  l’homme, que ce soit par le contact direct avec l’animal malade ou par la consommation de sa viande. Sauf que maladie exige la désinfection des établissements infectés et le traitement symptomatique des animaux atteints. La peste est également connue en tant que maladie à multiples facettes, dont celle qui est mortelle pour l’homme.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

FAO : Le Maroc classé 2ème producteur de figues africain et 3ème mondial

Le Maroc a produit 128.380 tonnes de figues en 2018, occupant ainsi le rang de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *