Le Gabon ambitionne de substituer les importations des produits alimentaires par les produits locaux

Le gouvernement gabonais a adopté ce mercredi 19 mai, une nouvelle stratégie de substitution des importations de produits alimentaires par les produits locaux pour assurer la souveraineté alimentaire du pays, ont annoncé ce mercredi 19 mai à Libreville, les ministres de la Promotion des investissements et de l’Agriculture lors des travaux d’une task-force sur le renforcement de la souveraineté alimentaire du Gabon.
Cette stratégie s’inscrit dans le cadre du Plan d’accélération de la transformation (PAT) de l’économie gabonaise, a déclaré, la ministre en charge de la promotion des investissements, Carmel Ndaot, précisant que le gouvernement ambitionne, ainsi, de réduire de 50% à l’horizon 2025, les importations des denrées alimentaires agricoles et d’origine animale pouvant être produites localement, avec un premier plan de passage de 35% en 2023.
De son côté, le ministre gabonais de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou a souligné que l’exécutif compte renforcer la production de plusieurs produits de grande consommation au Gabon, par une production supplémentaire de 279.000 tonnes de manioc, de 267.000 tonnes de banane et de 35.000 tonnes de volaille, principalement du poulet de chair.
La nouvelle la stratégie, a-t-il ajouté, consiste également en la transformation de 21.000 tonnes de thon, l’augmentation des surfaces cultivées et la formation de plus en plus de jeunes dans les filières de l’agriculture.

About Jean Bakari

Check Also

Inde: La production céréalière estimée à plus de 303 millions de tonnes en 2020-2021

L’inde table pour l’actuelle campagne agricole 2020-2021, sur une production céréalière estimée à environ 303,34 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *