Le apiculteurs manifestent à Rabat contre leur exclusion de l’aide publique de 130 MDH

Les apiculteurs de Rabat-Salé-Kenitra et d’autres régions du Royaume ont observé ce mercredi 9 mars, un sit-in à Rabat, pour faire entendre «leur profond mécontentement face à l’abandon et à l’exclusion systématique que connaît le secteur apicole en général, et dans la région du Gharb en particulier» qui a été exclue du programme d’aide publique aux apiculteurs.

En effet la région du Gharb qui contribue à hauteur de plus de 33% à la production de la filière, a été exclue de la liste des régions bénéficiaires du programme d’aide doté d’une enveloppe financière de 130 millions de dirhams (MDH) destinée entre autres à indemniser les apiculteurs lésés pour repeupler leurs ruches abandonnées par abeilles.

Dans des témoignages recueillis par les correspondants de la presse présents sur les lieux du sit-in, des apiculteurs ont dénoncé la  «marginalisation» dont pâtit leur secteur apicole, «contrairement aux autres secteurs», et demandé un soutien urgent afin de sauver la filière.

La disparition anormale des abeilles au Maroc est un phénomène inédit  qui suscite de sérieuses inquiétudes et soulève de nombreuses interrogations aussi bien chez les éleveurs que chez les spécialistes dans ce domaine.

Durant leur sit-in organisé par la Coordination des apiculteurs de la région de Rabat-Sale-Kenitra et leurs ordres professionnels en coordination avec l’Union nationale des professionnels de l’apiculture au Maroc, de nombreux apiculteurs ont fait le déplacement dans la capitale pour exprimer «leur profond mécontentement face à l’abandon et à l’exclusion systématique que connaît le secteur apicole en général, et dans la région du Gharb en particulier».

Dans un communiqué de la coordination, les apiculteurs lésés ont appelé les autorités compétentes à assumer leurs responsabilités pour trouver des «solutions appropriées aux problèmes dont souffre le secteur, notamment la discrimination qui touche de nombreux apiculteurs professionnels qui ne bénéficient pas du soutien alloué par le ministère» de l’agriculture.

Pour se défendre puisque c’est elle qui est visée par les plaintes des apiculteurs, la Fédération Interprofessionnelle Marocaine de l’Apiculture (FIMAP) a assuré  dans un communiqué publié vendredi, que le plan de mise en œuvre du programme de soutien à la filière apicole est toujours au stade de l’élaboration.

La Fédération dit « avoir pris connaissance via les réseaux sociaux des appels à l’organisation d’un sit-in de protestation devant la Direction de développement des filières de production agricole que d’aucuns ont lancés en prétendant ne pas avoir bénéficié des subventions destinées à cette chaîne, sachant que le plan de mise en œuvre dudit programme est toujours en cours d’élaboration ». La balle est donc dans le camp de FIMAP.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Forte progression des exportations marocaines d’agrumes, maraîchers et fruits rouges en 2021-2022

Les exportations marocaines d’agrumes, de produits maraîchers et de fruits rouges, ont enregistré une hausse …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.