Maroc-Aquaculture: 290 projets installés en 2021

L’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) a assuré l’accompagnement de l’installation au Maroc, de 290 projets aquacoles autorisés en 2021, dont 223 projets au niveau de la région de Dakhla-Oued Eddahab, indique le Département marocain de l’Agriculture et de la pêche maritime.

Ces projets permettront la création de près de 4.365 emplois directs pour un investissement d’environ 6,82 milliards de dirhams (MMDH), précise le ministère dans un communiqué publié à l’issue de la 19ème session du Conseil d’Administration de l’ANDA, tenue le 25 juillet dernier.

Les nouveaux investissements contribueront à diversifier l’offre en produits de la mer avec un volume additionnel à terme de plus de 199.000 tonnes.

En soutien à cet élan et compte tenu des potentialités avérées des côtes nationales pour le développement de nouveaux projets aquacoles, l’Agence a lancé le 3 mars 2021, un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) dans 5 régions du Maroc: Dakhla-Oued Eddahab, Guelmim-Oued Noun, Souss-Massa, Tanger-Tétouan-Al Hoceima et l’Oriental, présentant une offre de 300 parcelles en mer d’une superficie totale d’environ 6.000 ha.

Une nouvelle offre aquacole de 3.985 ha répartis sur 197 parcelles a été ouverte à l’investissement le 4 avril 2022 dans les régions de Casablanca Settat, Marrakech Safi, Guelmim-Oued Noun (Province de Tan Tan) et Laâyoune-Sakia El Hamra, qui se sont récemment dotées de plans d’aménagement aquacole régionaux.

Par ailleurs, l’ANDA a lancé du 06 juin au 07 novembre 2022 deux AMI pour le développement de l’algoculture dans la lagune de Marchica près de Nador.

Le premier appel ouvert aux investisseurs nationaux et internationaux, concerne 24 parcelles de 16 hectares chacune. Le second, destiné aux jeunes porteurs de projets de la Région de l’Oriental et aux coopératives de marins pêcheurs opérant dans la lagune de Marchica, porte sur 5 parcelles de 16 hectares chacune.

Par ailleurs, l’Agence a amorcé auprès de deux bailleurs de fonds (Banque Islamique de Développement et Banque Mondiale), la conception de deux programmes d’accompagnement financier d’un montant respectif de 20 et 10 millions d’euros, destinés à booster la compétitivité de la filière aquacole à travers l’accompagnement des projets d’investissement tout au long des maillons de la chaîne de valeur.

En plus des fermes déjà installées à des fins pédagogiques, l’ANDA a initié le projet d’une station de démonstration/formation aquacole à Sidi Ifni dans le cadre de la coopération avec la FAO, avec un financement conjoint de 2,5 millions de dollars octroyé par les ambassades de la Norvège et des Pays-Bas. Ces installations pilotes sont appelées à servir de structures d’incubation des startups dans le secteur de l’aquaculture.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Forte progression des exportations marocaines d’agrumes, maraîchers et fruits rouges en 2021-2022

Les exportations marocaines d’agrumes, de produits maraîchers et de fruits rouges, ont enregistré une hausse …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.