Maroc-inflation : flambée des prix de la volaille

Les prix de la volaille au Maroc a connu cette semaine une sensible hausse pour atteindre des niveaux élevés pour la plupart des ménages habitués à consommer plus de viandes blanches que de viande rouge et du poissons en raison de leurs prix relativement bas.

Ces derniers jours sur les étals des marchés de la volaille de plusieurs villes du Royaume, le kilo du poulet de chair dans les Riachat oscillait entre 23 et 25 dirhams et dans les abattoirs modernes entre 30 et 32 DH le kilo, soit une hausse d’environ 50% par rapport aux anciens prix.

La Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA) a justifié cette hausse jeudi dans un communiqué, par l’augmentation du coût de l’aliment composé des volailles à base de maïs et de soja dont le prix a doublé sur le marche international ainsi que les prix élevés de la botte de foin et les températures caniculaires en plus de la multiplication des intermédiaires.

Tous ces facteurs, ajoute la FISA, ont contribué à l’augmentation du coût de revient du poulet de chair qui oscille aujourd’hui entre 16 et 16,5 dirhams le kilo vif contre 17 DH le kilo vif à la sortie de ferme.

«Ceci a poussé de nombreux producteurs à arrêter leur activité. Par conséquent, l’offre de volailles a diminué face à une hausse notable de la demande, en particulier pendant cette saison estivale qui se caractérise par l’augmentation du taux d’activité des restaurants et des snacks et du nombre de mariages célébrés», explique la Fédération.

Selon la même source, les fortes chaleurs qui accentuent le taux de mortalité, ont un impact sur la croissance et le tonnage des volailles ce qui contribue à baisse de l’offre et par ricochet à une envolée des prix de la volaille.

Tout en assurant que la hausse des prix sur le marché n’engendre pas automatiquement une augmentation de la marge bénéficiaire des éleveurs, la FISA rassure que les prix de la volaille devraient baisser vers la fin des vacances d’été.

About Chakib el habti

Check Also

Forte progression des exportations marocaines d’agrumes, maraîchers et fruits rouges en 2021-2022

Les exportations marocaines d’agrumes, de produits maraîchers et de fruits rouges, ont enregistré une hausse …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.