Maroc – Pêche : Les professionnels sur un pied de guerre !

Un nouveau plan concocté par le département des pêches maritimes pour réduire ces deux prochaines années, le quota des captures de certaines espèces des produits de la mer, a suscité l’ire des professionnels du secteur.
Le plan qui est entré en application dans plusieurs villes côtière de la façade atlantique, rapporte le quotidien Al Massae, limite le volume des captures à 774 tonnes par ans, soit une moyenne de 50 kg par bateau pour chaque sortie en mer.
Cette décision prise au niveau de la Direction des Pêches Maritimes et de l’Aquaculture (DPMA), a été très mal accueillie par les associations des professionnels de la pêche maritime qui dénoncent l’adoption de ce plan sous la pression de certains lobbies et va à contre-courant des intérêts de la profession.
Plusieurs bateaux de pêche, ajoute la même source, sont restés à quai dans leurs ports d’attache depuis le début de cette semaine, en guise de protestation contre ce plan jugé improductif.
Le sujet a été l’un des problèmes que connaît le secteur de la pêche et qui ont été soulevés par les membres d’une délégation de la Fédération nationale des industries de transformation et de valorisation des produits de la pêche (FENIP), avec le chef du Gouvernement, Abdelilah Benkirane, qui les a reçus ce mercredi à Rabat.
Vu que le plan en question a été élaboré et mis en œuvre par une direction du ministère de l’agriculture et de la pêche, les représentants la FENIP ont préféré se plaindre au chef de l’exécutif au lieu de s’adresser au ministre de tutelle Aziz Akhannouch.
« Nous avons exposé au chef du gouvernement les problèmes que vit le secteur et formulé des suggestions qui feront l’objet d’un examen plus approfondi », a déclaré le président de la FENIP, Hassan Sentissi, à l’issue de cette rencontre.
La délégation a également débattu avec Benkirane, des perspectives de développement du secteur des pêches maritimes, notamment sur le plan de l’investissement, ainsi que de sa contribution à la dynamique nationale de développement économique, particulièrement dans les provinces du Sud. Le chef de l’exécutif saura-t-il peser de son poids sur le chef du département de la pêche pour rectifier le tir ou va-t-il tenter de calmer les esprits par ses anécdotes le temps que l’orage passe ?

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Fermeture de Guerguerate : Les armateurs espagnols débarquent leur poisson à Dakhla au lieu de Nouadhibou

La paralysie du trafic routier au poste frontière marocain de Guerguerat par des séparatistes du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *