L’arganier au centre des débats d’un congrès international à Agadir

Arganier-AgadirLa ville d’Agadir abrite du 9 au 11 décembre, les assises du deuxième congrès international de l’arganier 2013.

Plus de 300 chercheurs, experts et professionnels marocains et étrangers ont été conviés à cette rencontre scientifique, dont la première édition s’est tenue du 15 au 17 décembre 2011 dans la capitale du Souss-Massa.

C’est un rendez-vous bisannuel, auquel participent également les gestionnaires forestiers, les acteurs économiques en vue d’un échange de connaissances et d’expériences mais aussi d’une discussion approfondie des questions liées aux forêts de l’arganier, aux techniques de culture et de production et aux contraintes qui s’imposent au secteur. Il s’agit aussi pour la partie marocaine, d’explorer les moyens de mise en œuvre du contrat-programme de la filière de l’arganier sur des bases scientifiques solides.

Le congrès est organisé par l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier (ANDZOA) en partenariat avec le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime, le Haut commissariat aux eaux et forêts et l’Institut national de recherche agronomique.

Participent aux débats de ce séminaire, des intervenants du Maroc, d’Algérie, de Tunisie, de France, d’Allemagne, de Norvège et du Koweït.

Les discussions et exposés s’articulent autour de quatre axes, à savoir « structure et fonctionnement de l’écosystème de l’arganeraie ayant trait à la conservation et à la gestion de la biodiversité », « la production relative aux techniques d’agro-foresterie, de biotechnologie et d’amélioration génétique de l’arganier », « la valorisation se rapportant aux innovations agro-technologiques, à l’économie et à la commercialisation des produits de l’arganeraie » et « les changements sociaux et aspects juridiques dans la nouvelle dynamique du système arganeraie ».

au programme de cette édition, les organisateurs ont prévu une série d’activités parallèles, dont des tables rondes, une compétition scientifique qui sera couronnée par la remise de prix d’encouragements aux jeunes chercheurs travaillant sur la thématique de l’arganier, en plus de visites de terrain.

Les conclusions du séminaire serviront de base pour la mise en œuvre de la stratégie de l’ANDZOA visant le développement des zones de l’arganier et l’amélioration de la productivité et des revenus des cultivateurs et des coopératives qui se sont spécialisées dans la cueillette et la transformation des graines de l’arganier en produits cosmétiques et nutritionnels.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Maroc-Pêche : Les exportations des produits de la mer en hausse de 7% à fin septembre 2020

Les exportations marocaines des produits de la mer ont progressé durant les neuf premiers mois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *