Dernières nouvelles
Maroc/UE: Le problème des exportations agricoles finalement réglé

Maroc/UE: Le problème des exportations agricoles finalement réglé

Maroc-UE-Tomates-exportLe problème d’accès des exportations marocaines de légumes et de fruits aux marchés de l’Union Européenne (UE) semble avoir finalement trouvé une solution, après près de trois mois de tension entre Rabat et Bruxelles.

Dans foulée de cette querelle, la Fédération interprofessionnelle marocaine des fruits et légumes (FIFEL) s’apprêtait à demander l’arbitrage de la Cour de justice européenne à Bruxelles.

Néanmoins, une des pistes proposées par les négociateurs marocains a été finalement retenue par la partie européenne, mettant ainsi fin au différend commercial qui les opposait depuis avril dernier, suite à la modification unilatérale par Bruxelles des prix d’accès des fruits et légumes extracommunautaires aux marchés de l’UE.

La Commission européenne a annoncé ce vendredi qu’un compromis aurait été finalisé lors d’un  entretien téléphonique entre le commissaire européen à l’Agriculture, Dacian  Ciolos et le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhennouch.

La modification à partir d’octobre prochain, du régime douanier en vigueur depuis 1996 au sein de l’UE, est motivée selon Bruxelles, par le souci de rendre ce système plus transparent et réduire les possibilités de son contournement par les exportateurs de pays extracommunautaires, dont le Maroc.

En revanche, Rabat affirme que cette révision entrainera une hausse des taxes douanières aux dépens des marges bénéficiaires des exportateurs marocains et aura par ricochet, de graves retombées sur l’emploi dans le secteur agricole au Maroc.

Le nouveau compromis, a précisé le porte-parole du commissaire européen à l’Agriculture, Roger Waite, n’annulera pas la décision de la Commission européenne, mais limitera, par contre, les surtaxes susceptibles d’être imposées aux exportateurs marocains dans la mesure où il prend en compte le quota  croissant des tomates « cerises » marocaines sur le marché européen, un produit à forte valeur ajoutée.

L’UE dont la production de tomates s’est élevée à 6,5 millions de tonnes en 2012, en importe chaque année du Maroc environ 350.000 tonnes, dont 70 .000 tonnes de tomates « cerises » et 280.000 tonnes de tomates « rondes », soit 80 % des importations de l’UE.

En attendant la réaction officielle du Maroc au nouveau compromis, l’actuel régime douanier ayant été vivement critiqué par les producteurs espagnols et français, sera définitivement aboli à compter du 1er octobre 2014.

A propos de Houda samlali

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page