Dernières nouvelles
Maroc-Viandes rouges: Les objectifs du contrat-programme 2009-2014, largement atteints

Maroc-Viandes rouges: Les objectifs du contrat-programme 2009-2014, largement atteints

SIDETA EXPO 2014Les objectifs du contrat-programme 2009-2014 de développement de la filière viandes rouges au Maroc, ont été largement atteints.

En 2013, la production nationale des viandes rouges a atteint 490.000 tonnes contre 450.000 tonnes initialement prévues par le contrat-programme 2009-2014, conclu entre la fédération interprofessionnelle des Viandes Rouges (FIVIAR) et le gouvernement.

Au cours de la période 2010-2013, ce sont quelque 660.000 actes d’insémination artificielle de bovins avec utilisation de races à viandes à haut potentiel, qui ont été réalisés dans le cadre du croisement industriel, levier technique majeur pour l’accroissement des performances du cheptel animal et le développement de la filière des viandes rouges.

Ces performances sont le résultat « très satisfaisant », des mesures entreprises prévues dans le contrat-programme, notamment en matière de subventions accordées aux éleveurs à travers le Fonds de développement agricole (FDA), d’amélioration génétique, de promotion de l’organisation professionnelle des éleveurs et d’encouragement de l’investissement privé pour la mise en place de projets intégrés comprenant des unités d’abattage modernes.

Ces chiffres ont été révélés jeudi à Fkih Ben Salah, par le chef de la division des filières de production animale au ministère de l’agriculture, Saïd Tazi, en marge de la 2ème édition du Salon international de développement de l’élevage de Tadla Azilal (SIDETA EXPO 2014).
Malgré ces progrès, a-t-il relevé, la filière continue à se heurter à un bon nombre de contraintes liées essentiellement au manque de structuration du circuit de la commercialisation et à la faible valorisation des produits de la filière.

Pour remédier à cette situation, a ajouté Saïd Tazi, le deuxième contrat-programme 2015-2020, prévoit des actions visant à organiser les souks et les marchés de bétail, l’amélioration des revenus des éleveurs en les aidant à s’en passer des intermédiaires pour la vente de leurs animaux et la valorisation des viandes bovines via des projets intégrés et des unités d’abattage modernes.

La nouvelle édition du SIDETA Expo-2014 a connu la participation de plus de 150 exposants venus de diverses régions du Maroc, de France, des Pays Bas, d’Allemagne, d’Espagne et d’Italie.
Au programme de cette manifestation, qui figurent une exposition de 300 animaux, une vente aux enchères, en plus d’une cérémonie de remise de trophées des différents concours d’élevage de bovins, d’ovins et de caprins.

Le salon qui se tient du 17 au 21 septembre, dans la ferme de l’Association des éleveurs du Tadla, située dans la commune de Sidi Hammadi à Fquih Ben Salah. Le salon offre cette année ses espaces à des ateliers et des conférences sur des thèmes tels, « le développement du cheval », « l’amélioration génétique du cheptel laitier », « le croisement industriel », ou encore, « le rôle de la femme rurale dans le développement agricole et rural ». Le salon occupe une superficie de 20 hectares, avec une aire d’exposition de 7.700 m2 déclinée en cinq pôles, à savoir le pôle institutionnel et sponsoring, le pôle élevage, le pôle concours, le pôle services, produits et matériels d’élevage et le pôle machinisme.

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page