Dernières nouvelles
La production de dattes à Ouarzazate en baisse de 15 pc

La production de dattes à Ouarzazate en baisse de 15 pc

dattes-ouarzazate1Les cultivateurs du palmier dattier dans les palmeraies de la région de Ouarzazate cueilleront cette année, moins de dattes à cause de la persistance de la sécheresse.

La production dans cette région grande productrice de dattes, devrait accuser une baisse de 15 pc au cours de la saison agricole actuelle, en comparaison avec la saison précédente.

Selon les prévisions de l’Office régional de mise en valeur agricole de Ouarzazate (ORMVAO), la production dans la région devrait avoisiner les 45.000 à 50.000 tonnes, contre 60.000 tonnes récoltées durant la précédente campagne 2013-2014.

Le directeur de l’Office, Mohamed Bousfoul impute les causes de cette baisse prévisionnelle aux trois années consécutives de sécheresse qu’a vécues la région. En plus, ajoute-t-il, la province de Zagora n’a pas pu bénéficier en 2013-2014 de son quota d’eau du barrage El Mansour Eddahbi.
En revanche, malgré la baisse de production, les différentes variétés de dattes produites dans la région (Jihel, Mejhoul, Boufeggous, Najda et Bousthami) seront d’une grande qualité, assure le directeur de l’ORMVAO.

Par ailleurs, parmi les projets prévus cette année par le Plan Maroc Vert (PMV) pour la filière du palmier dattier dans la région de Ouarzazate, il a été procédé à la distribution de 410.000 plants de palmiers dattiers au profit des agriculteurs locaux. Les objectifs du PMV consistent en la plantation de 900.000 palmiers dattiers à l’horizon 2020.

La superficie totale plantée en palmiers dattiers dans la zone de compétence de l’ORMVAO s’étend sur près de 40.000 HA, dont 26.000 HA à Zagora et 4.000 HA à Ouarzazate. Cette zone compte actuellement quelque 2,4 millions de palmiers dattiers.

Les projets réalisés ou programmés dans le cadre du PMV, se répartissent à l’amont et l’aval de la filière en incluant les opérations d’accompagnement et d’encadrement des agriculteurs à travers des coopératives et des groupements à but lucratif. Ces projets  ont permis, entre autres, la création de 14 unités de valorisation et de stockage des dattes, parmi les 18 unités programmées par le PMV.

A propos de Houda samlali

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page