Dernières nouvelles
La câpre marocaine s’expose à Berlin

La câpre marocaine s’expose à Berlin

caprierLe Maroc est le premier pays producteur et exportateur de la câpre, avec une production annuelle de 20.000 tonnes destinée principalement aux marchés américain, européen et russe.

Ce produit peu consommé au niveau national jouit d’un grand succès auprès de pays comme l’Italie ou encore la Russie. C’est pourquoi des producteurs marocains de câpres et d’autres produits du terroir (huile d’olive et d’argan, safran,miel etc.) ont fait le déplacement en Allemagne pour les faire découvrir à plus de 400.00 visiteurs attendus à la 80ème édition  de la semaine verte internationale qu’abrite la ville allemande de Berlin jusqu’au 25 janvier, avec la participation de 1.600 exposants.

Le câprier, une plante originaire du bassin méditerranéen, joue au Maroc, un rôle socio-économique important à l’échelon local, régional et national. Les principales régions productives de cette plante sont, Fès, Safi et une échelle moindre, les régions de Taounate, Taroudant et un peu plus moins à Sidi Kacem, Al Hoceima, Missour et Taza.

Peu développée, la câpre a pourtant rapporté plus de 2 milliards de dirhams rien pour la région de Safi en 2012.

Au Maroc, en plus des grandes entreprises, deux coopératives ont choisi de faire de cette culture, leur mine d’or. La première opère dans la région de Fès tandis que la deuxième, est fortement présente à Safi.

Il s’agit de la coopérative agricole Alkhadra de Sebt Gzoula qui participe pour la 3ème fois à la semaine verte de Berlin, pour faire la promotion de la câpre à l’état frais et en conserve. «Les Allemands connaissaient peu la câpre il y a trois ans», nous confie, non sans fierté, le président de l’association, Mohamed Eznaini, dont le cooking Show a ravi le public venu découvrir les saveurs du Maroc.

La première fois où Mohamed est venu présenter son produit à la semaine berlinoise, c’était en 2011. «Les gens d’ici consomment beaucoup d’œufs, ils en raffolent, nous avons donc pensé à leur servir des omelettes aux câpres. C’était un grand succès», note-t-il. En plus de l’usage de la câpre dans la préparation des plats tels les pizzas, tajines, salades ou autres, ce condiment est également mondialement connu comme une plante aromatique et médicinale.

En effet, explique Mohamed Eznaini, la câpre est «pauvre en calories, riche en eau (88,8g/100g), et en minéraux comme le magnésium, le calcium, le potassium. Ce condiment est aussi apprécié pour sa valeur en vitamines A, B et C».

A propos de Houda samlali

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page