1.pdf

La COMADER porte plainte en Espagne contre le saccage de camions marocains de produits agricoles frais

La Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (Comader) qui regroupe plusieurs centaines d’associations professionnelles marocaines du secteur agricole, a déposé ce lundi 4 mars, auprès du parquet provincial de Gérone, en Catalogne, une plainte contre X pour « dommages aux biens et contraintes » après le blocage et la destruction de produits agricoles (fruits et légumes) que des camions acheminaient du Maroc vers des pays européens notamment l’Espagne et la France.

La plainte de la Comader, la première du genre auprès d’une juridiction de l’Union européenne (UE), ne porte toutefois que sur une seule opération coup de poing, «très médiatisée», menée le 27 février près de Gérone, où cinq camions marocains qui transportaient une centaine de tonnes de tomates et d’haricots verts, avaient été saccagés par des agriculteurs espagnols qui semblent très remontés contre la concurrence des produits marocains très abondants et à des prix relativement plus bas que ceux des fruits et légumes produits en Europe.

Depuis fin janvier, des dizaines de cargaisons de produits agricoles marocains destinés au marché européen ont en effet, fait l’objet d’actes de vandalisme particulièrement lors de leur transit en Catalogne et en Andalousie au Sud-est de l’Espagne.

Outre la destruction d’importantes quantités de fruits et légumes, ces saccages qui ont également perturbé les délais de livraison, ont suscité l’indignation des exportateurs marocains, qui les ont comparées aux attaques des rebelles houthis du Yémen contre les navires commerciaux transitant par la mer Rouge.

Pour les professionnels marocains, cette campagne de dénigrement de la part de certains producteurs européens, qui chercheraient à nuire à la réputation des produits marocains sur le marché européen, serait motivée par un sentiment de protectionnisme, puisque les camions immatriculés au Maroc sont visés indépendamment de leur destination finale.

Les exportateurs de la région Souss-Massa, qui assurent plus de 80% des exportations marocaines de fruits et légumes vers l’Europe et qui sont donc, les plus touchés par ces actes de vandalisme, ne cachent pas leur colère et leur incompréhension, rapporte le site spécialisé FreshPlaza.

Pourtant, expliquent-ils, les produits marocains présentent les mêmes normes de qualité et de traçabilité que les produits européens et répondent à une demande croissante des consommateurs européens, surtout en période hivernale, ajoute la même source.

De surcroît, ces transactions sont régies par les accords de libre-échange et les partenariats stratégiques liant le Maroc à l’Union européenne, ajoute les exportateurs du Souss-Massa qui ont appelé les autorités européennes à prendre des mesures efficaces pour garantir la sécurité des camions marocains et pour lutter contre les causes profondes de ces attaques, au lieu de faire des producteurs marocains des boucs émissaires.

En attendant des solutions à ces contretemps, certains exportateurs marocains ont décidé de suspendre temporairement leurs expéditions. De son côté, la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural a condamné fermement ces attaques, faisant part de sa préoccupation face à la désinformation véhiculée par certains lobbies et des médias sur la qualité des produits agricoles marocaines exportés vers l’UE. Elle a réaffirmé son engagement à défendre les intérêts des producteurs marocains et à promouvoir les produits du terroir marocain.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Maroc-Pêche au poulpe : Un volume record de 830 tonnes débarqué au port de Tan-Tan

Plus de 833 tonnes de poulpes ont été débarquées au port de Tan-Tan, pour une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *