Le Maroc couvre à peine 40% de ses besoins en sucre

Maroc-COSUMARLa bonne campagne sucrière réalisée en 2014 n’empêche pas le Maroc de continuer à importer plus de la moitié de son sucre, un produit alimentaire de base largement consommé dans le pays, pour couvrir ses besoins.
La production de sucre s’est élevée en 2014 à 478.000 tonnes, soit 32% de plus qu’en 2013, indique un communiqué publié à l’issue de la réunion jeudi 26 mars, du Conseil d’Administration de COSUMAR (Compagnie sucrière marocaine et de raffinage).
La bonne production de 2014 a dopé le taux de couverture des besoins du marché local qui est passé en un an de 29 à 40 %.
La filière a pu profiter de la production de betterave à sucre qui a largement dépassé les 3 millions de tonnes, soit une progression de 51% par rapport à 2013.
Compte tenu des conditions climatiques favorables dans laquelle se déroule l’actuelle campagne, COSUMAR prévoit une meilleure production sucrière pour l’année 2015 contrairement aux trois précédentes campagnes. Le groupe COSUMAR est l’unique opérateur sucrier marocain et est présent dans tout le territoire à travers ses cinq filiales : COSUMAR SA, Surac, Sunabel, Suta, Sucrafor.
En revanche sur le plan comptable, le raffineur COSUMAR, basé à Casablanca, qui produit le pain de sucre, le lingot et le morceau et le granulé sous la marque «Panthère/Enmer», doit composer avec l’impact de la décompensation du fuel sur la filière, sachant que la facture énergétique constitue la principale charge dans le processus de transformation industrielle de la betterave et la canne à sucre.
En 2014, le prix du fuel a augmenté de près de 60% au niveau de la filière sucrière. Grâce à la bonne récolte locale, le coût de la compensation du sucre importé et consommé dans le pays, a chuté de -9% par rapport à l’année précédente, pour atteindre 3,22 milliards de DH à fin 2014.
Au plan financier, le Chiffre d’Affaires consolidé du Groupe COSUMAR s’est établi à 6.046 millions de DH, en progression de 1,2% par rapport à 2013. L’Excédent Brut d’Exploitation a atteint 1.337 MDH au titre de l’exercice 2014, en amélioration de 3,1 % par rapport à fin décembre 2013.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

L’ONSSA met le point sur les importations de pesticides interdits en Europe

L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a réagi au rapport sur l’exportation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *