Dernières nouvelles
Le Maroc se mobilise contre la fièvre aphteuse bovine qui sévit en Algérie

Le Maroc se mobilise contre la fièvre aphteuse bovine qui sévit en Algérie

Le Maroc a pris des mesures préventives pour protéger le cheptel national, contre la fièvre aphteuse bovine qui sévit actuellement en Algérie, a indiqué, samedi 15 avril, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA).

« Suite à la réapparition en Algérie de plusieurs foyers de la fièvre aphteuse bovine, due au virus de sérotype A, le Maroc a pris immédiatement les mesures préventives nécessaires pour protéger le cheptel national », précise l’ONSSA dans un communiqué.

Il s’agit du renforcement de la surveillance sanitaire du cheptel national notamment au niveau des zones frontalières, par les services vétérinaires de l’ONSSA et les vétérinaires privés mandatés, en collaboration avec les autorités locales.

Il s’agit d’interdire toute importation d’animaux, de produits d’origine animale et des aliments pour animaux à partir de ce pays, outre la mobilisation des laboratoires de l’ONSSA pour le diagnostic rapide de cette maladie en cas de suspicion.

De même, les dispositions nécessaires seront prises pour l’acquisition du vaccin dans les plus courts délais en vue d’une campagne nationale de vaccination des bovins contre le sérotype A.

L’ONSSA précise dans son communiqué, avoir mis en place une cellule de veille afin d’assurer le suivi quotidien de la maladie et de son évolution dans les pays voisins.

Par ailleurs, l’ONSSA assure qu’à la date d’aujourd’hui, aucun cas de fièvre aphteuse n’a été déclaré au Maroc.

L’alerte au Maroc fait suite à la réapparition de foyers de la fièvre aphteuse dans plusieurs wilayas de l’Algérie, comme l’a révélé le lundi 17 avril, le ministre algérien de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdeslam Chelghoum.

«Le nombre de foyers confirmés est de quatre. On a des suspicions sur l’existence d’autres cas. On a pris des échantillons qu’on a envoyés au laboratoire», a confié le ministre à la presse locale, précisant que les wilayas de Bordj Bou Arreridj, Médéa, Relizane et Sétif sont touchées par cette maladie qui aurait touché également selon la presse, la wilaya de Tizi Ouzou en Kabylie.

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page