Dernières nouvelles
La production de lait au Maroc passe en dix ans de 1,5 à 2,5 milliards de litres

La production de lait au Maroc passe en dix ans de 1,5 à 2,5 milliards de litres

La production de lait au Maroc a doublé en dix ans passant de 1,25 milliard de litres en 2007, à 2,5 milliards actuellement, a révélé ce jeudi 20 avril à Meknès, le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement durable, des eaux et forêts, Aziz Akhannouch.

« Cette évolution a été réalisée grâce aux investissements dans le secteur, à la dynamique des professionnels et au soutien de l’Etat », a expliqué Akhnnouch dans son intervention lors d’une table ronde sur la filière lait, organisée en marge du 12e Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM).

La filière laitière a bénéficié d’un soutien de l’Etat pour améliorer la productivité, mais également de la bonne structuration des opérateurs du secteur et la présence des entreprises de renommée internationale et marocaines, a fait savoir le ministre.

Evoquant la problématique du ralentissement de la consommation de lait que connaît le secteur, Akhannouch a invité les producteurs de lait à communiquer davantage avec les consommateurs sur la qualité des produits et les bienfaits nutritionnels du lait et des produits laitiers.

Il a également mis l’accent sur le rôle de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) en tant que garant de la qualité des produits laitiers, à travers le contrôle de l’utilisation des antibiotiques administrés aux bovins, en l’invitant à embaucher des nutritionnistes et à renforcer le contrôle de la collecte du lait.

De son côté, le directeur général de l’ONSSA, Ahmed Bentouhami, a indiqué que l’Office agit au niveau des agréments et contrôle toutes les unités de production du lait, pour garantir des conditions d’hygiène requises. Il a noté au passage, que tous les professionnels vivent une période difficile, eu égard au déséquilibre entre l’offre et la demande des produits laitiers.

Le Plan Maroc Vert préconise un développement agressif de la filière laitière et sa mise à niveau pour la rendre compétitive à l’horizon 2020, comme prévu dans le contrat-programme 2010-2014 conclu entre le Gouvernement et la Fédération Interprofessionnelle Marocaine du Lait (FIMALAIT).

Selon Akhannouch, l’objectif escompté est de produire 4,5 milliards de litres de lait à l’horizon 2020, pour un investissement global de 12 milliards de dirhams, soit une croissance annuelle de 15 %.

A propos de Chakib el habti

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page