Dernières nouvelles
Le Parlement européen abrite en octobre prochain deux réunions sur l’Accord de pêche Maroc-UE

Le Parlement européen abrite en octobre prochain deux réunions sur l’Accord de pêche Maroc-UE

Les membres de la commission de la Pêche au sein du Parlement européen entameront en octobre prochain, l’examen du projet d’accord de pêche conclu, en juillet dernier, entre le Maroc et la Commission européenne.

Le mardi 8 octobre, les deux parties procéderont à Bruxelles, à un «échange de vues au sujet de l’accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’UE et le Maroc», lit-on sur l’agenda de ladite commission.

Cette réunion sera suivie le lendemain par un autre échange de vues avec des représentants des populations du Sahara occidental concernées par l’accord de partenariat Maroc-UE dans le domaine de la pêche durable, ajoute la même source.

Pour rappel, le Maroc et l’Union européenne avaient paraphé le mardi 24 juillet dernier à Rabat, le nouvel accord de pêche marquant la fin de trois mois  négociations.

Pour renouveler cet accord commercial, les Etats membres de l’UE et la Commission européenne ont entamé en avril dernier, des négociations avec Rabat, pour amender le texte afin qu’il garantisse des retombées socio-économiques aux populations des provinces sud du Royaume, conformément au jugement prononcé en février dernier par la cour de justice européenne (CJUE).

Selon les termes du nouvel accord, des avantages socio-économiques d’infrastructures, de services sociaux de base et de création d’entreprises tout comme de formations professionnelles ont été ajoutés au profit des populations locales, comme l’exige la CJUE.

Le précédent accord de pêche s’est expiré le 14 juillet 2018, et la flotte de pêche européenne a été contrainte de quitter les eaux maritimes du Royaume dans l’attente de l’entrée en vigueur du nouvel accord après son approbation par les parlements européen et marocain.

Une fois entériné, le nouvel accord qui incluse les eaux du Sahara Occidental, permettra le retour de la flotte européenne dans les zones de pêche atlantiques du Maroc qui recevra une contrepartie financière de l’UE, qui passera de 40 à 52,2 millions d’Euros par an, soit une hausse de 30%.

Le Maroc a également obtenu une hausse du nombre de Marocains autorisés à embarquer dans les navires européens alors que le volume des captures reste inchangé et la Méditerranée ne fait plus partie de la zone de pêche européenne du Maroc dans un souci d’éviter la surexploitation de certaines zones de pêches du Royaume. Les poulpes et les crevettes, massivement pêchés au large du Sahara occidental, sont aussi écartés de l’accord.

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page