Dernières nouvelles

France-Chasse : Première participation du Maroc au Salon «Game Fair-2019» à Lamotte Beuvron

Le ministre marocain de l’Agriculture, de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch, accompagné de son homologue français, Didier Guillaume, a inauguré samedi après-midi à Lamotte Beuvron (Loir-et-Cher), dans le centre de la France, le pavillon du Maroc à la 38ème édition du Salon de la chasse et de la ruralité, « Game Fair-2019 », dont le Maroc est l’invité d’honneur.

Il s’agit de la première participation du Maroc à ce Salon, considéré comme le plus important du genre en France et en Europe et constitue un rendez-vous très prisé par des milliers d’adeptes de professionnels de la chasse et de la pêche.
S’étalant sur une superficie de 3.000m2, le pavillon du royaume est un joyau de l’architecture marocaine avec d’imposantes arcades ouvertes sur de grandes tentes caidales minutieusement agencées en plein cœur du Salon, faisant de lui l’une des plus grandes attractions pour les quelques 80.000 visiteurs attendus au Game Fair qui s’étend du 14 au 16 juin.
Les nombreux stands du pavillon représentant des institutions publiques et privées, des sociétés de tourisme de chasse et des associations, mettent en avant les atouts dont regorge le Royaume aussi bien dans les domaines de la chasse et de la pêche que ceux de l’artisanat, du tourisme, de la culture, de la gastronomie et des arts populaires.
Des animations y sont également proposées avec de la fauconnerie, des parades, de la danse et des spectacles équestres.
Le Game Fair s’étend sur une superficie de près de 400 hectares sur lesquels plus de 560 exposants de différents pays présentent leurs nouveautés : fusils de chasse, munitions, optique, vêtements, objets connectés…
Selon la Fédération marocaine de la chasse, le Royaume compte près de 80.000 chasseurs, en nette augmentation mais encore en deçà du nombre atteint par des pays comme la France qui dénombre plus d’un million de chasseurs. Le Maroc compte aussi 49 sociétés de chasse touristique et 1998 associations de chasseurs.

A propos de Jean Bakari

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page