Dernières nouvelles

La production céréalière au Maroc en deçà des prévisions initiales

La production définitive des trois céréales principales au Maroc pour le compte de la campagne 2018-2019 est finalement estimée à 52 Millions de quintaux en deçà des prévisions initiales, a annoncé ce mardi le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

Ce volume a été calculé sur la base d’une analyse de près de 5.000 échantillons prélevés sur des champs de céréales dans les différentes régions du royaume.

Pourtant, le 22 juillet dernier, une note du ministère marocain de l’économie et des finances, annonçait une production prévisionnelle de 61 millions de quintaux pour les trois céréales principales et une baisse de 19% par rapport à la production moyenne des années du Plan Maroc Vert (PMV).

Dans un communiqué, le département évoque une baisse de 30% en comparaison avec une année moyenne qui avoisine les 75 millions de quintaux et 49% par rapport à la campagne précédente qui était une année exceptionnelle pour la production des céréales.

Par espèces, la récolte céréalière se répartie à hauteur de 26,8 millions quintaux de blé tendre, 13,4 millions quintaux de blé dur et 11,6 millions quintaux d’orge, indique le communiqué, précisant que la superficie céréalière semée au titre de cette campagne est de 3,6 millions HA.

Selon le département d’Aziz Akhannouch, la campagne agricole 2018-19 a enregistré une pluviométrie ayant atteint à fin mai 2019, une moyenne nationale de 290,5 mm en baisse de 11% par rapport à la moyenne des 30 années du PMV, soit 326,3 mm et de 23% par rapport à la campagne précédente qui était de 375,3 mm à la même date.

La performance des autres filières agricoles a permis, le département agricole, de compenser la baisse de la production céréalière obtenue durant cette campagne.

«Ainsi, la valeur ajoutée agricole au titre de cette campagne devrait se situer à 120 milliards de dirhams», conclut le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime.

A propos de Houda samlali

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page