Ouverture à Casablanca du salon avicole «Dawajine 2019»

La 22ème édition du salon avicole « Dawajine 2019 » ouvre ses portes du 26 au 28 novembre 2019 au Centre d’Expositions de l’Office des Changes à Casablanca, sous le signe : «Le secteur avicole, levier pour l’emploi dans le monde rural».

Les organisateurs du Salon auquel participent cette année, 400 exposants représentant 25 pays, ainsi que plusieurs délégations venant notamment des pays africain, de l’Afrique, s’attendent à plus de 12.000 visiteurs nationaux et étrangers.

Avec le temps, le salon «Dawajine» est devenu un rendez-vous incontournable pour l’ensemble des intervenants dans le secteur avicole (professionnels, fournisseurs, partenaires marocains et étrangers etc.).

La Fédération interprofessionnelle du secteur avicole au Maroc (FISA) a invité à cette édition, un bon nombre de délégations africaines dans l’optique  de maintenir et de renforcer le salon «Dawajine» en tant que référence et outil incontournable de développement de l’aviculture au niveau national et continental.

Il s’agit notamment la FIFAM du Mali, lUNAG et APVG de la Guinée-Conakry, IPAVIC du Cameroun, ANPAT du Togo, IPRAVI de la Côte d’Ivoire, IAB du Bénin, RPIA du Rwanda, GIPAC de la Tunisie, CNIFA de l’Algérie, IPAM-BF du Burkina Fasso, ANGAC du Centrafrique, IPAS du Sénégal, GNAPF du Ghana et des représentants du Soudan.

Au cours de la cérémonie inaugurale du Salon, le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, Mohamed Sadiki, a notamment rappelé que le secteur avicole au Maroc a bénéficié en 2009 d’un premier contrat-programme, renouvelé pour la période 2011-2020 entre le gouvernement et la FISA pour un investissement global de 3,7 milliards de dirhams.

Ce contrat-programme, a-t-il ajouté, a pour objectif de garantir la sécurité alimentaire du pays en protéines d’origine animale et l’orientation de l’investissement vers la modernisation des unités d’élevage, l’installation de structures de valorisation des produits avicoles, le développement de modèles d’agrégation autour des abattoirs avicoles et des centres de conditionnement d’œufs de consommation, le développement de l’élevage alternatif et la promotion de l’exportation des produits avicoles

About Houda samlali

Check Also

L’ONSSA met le point sur les importations de pesticides interdits en Europe

L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a réagi au rapport sur l’exportation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *