Le Maroc exportera 45.000 tonnes d’huile d’olive en 2020/21

Les exportations marocaines d’huile d’olive devraient atteindre 45.000 tonnes durant la campagne 2020/21 grâce aux investissements du royaume dans la transformation de l’huile d’olive, d’après les prévisions du Département de l’Agriculture des Etats-Unis (en anglais, United States Department of Agriculture, USDA).

D’après le dernier rapport de l’USDA paru le 12 mais, la production mondiale d’huile d’olive avoisinera les 3,03 millions de tonnes pour la campagne 2020/21 contre 3,12 millions de tonnes durant la précédente campagne.

La production au sein de l’Union européenne (UE), premier producteur mondial (70%) devrait atteindre selon l’USDA, 2,05 millions de tonnes d’huile d’olives en 2020/21, contre 2 millions de tonnes un an auparavant.

Au vu de ces données, l’USDA s’attend à une troisième année consécutive de baisse de la production mondiale d’huile d’olive, bien que cela sera partiellement compensé par la vigueur continue des pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (Maroc, Tunisie…), où les investissement dans la transformation de l’huile d’olive et les politiques gouvernementales, visant à accroître les exportations, stimulent plus ou moins la croissance du secteur.

Les prix de l’huile d’olive qui sont en baisse depuis 2018 sur le marché mondial, devraient par contre, connaitre une légère hausse en 2020/21 selon l’USDA, précisant que la production d’huile d’olive devrait atteindre 190.000 tonnes en Turquie, 5.000 tonnes en Chine, 16.000 tonnes aux États-Unis et 771.000 tonnes chez les autres pays producteurs.

En outre, l’USDA prévoit que les exportations de l’Union européenne augmenteront légèrement pour atteindre 725.000 tonnes, ce qui entraînera une réduction significative des stocks devant régresser à 1 million de tonnes.

En revanche, le département américain de l’agriculture prévoit pour le cas du Maroc, un doublement des exportations pour atteindre 45.000 tonnes en 2020/21, alors que la Tunisie verra ses exportations chuter à 130.000 tonnes à cause d’une forte baisse de sa production d’olives. Pour rappel, l’Espagne est le premier producteur mondial d’huile d’olive devant la Tunisie.

About Jean Bakari

Check Also

Dakhla-oued Eddahab aura bientôt une unité de découpe et de valorisation de la viande cameline

Le Conseil régional Dakhla-Oued Eddahab vient de lancer un appel d’offre pour les travaux de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *