Dernières nouvelles
Le Maroc 1er producteur arabe et africain de poissons

Le Maroc 1er producteur arabe et africain de poissons

peche-Maroc3Le Maroc est classé premier dans le monde arabe et en Afrique en matière de pêche de poissons et de fruits de mer.

Les deux façades maritimes du Royaume donnant sur l’océan Atlantique et sur  la mer Méditerranée (environ 3500 km de côtes), offrent une large variété de produits de la mer issue de la pêche maritime et de l’aquaculture.

Le royaume compte près de 2.993 unités de pêche (navires, chalutiers et barques) qui se partagent l’exploitation des ressources halieutiques dans les filières de la pêche côtière et artisanale et hauturière. Grâce à son infrastructure portuaire en pleine extension, le Maroc est devenu l’un des plus importants producteurs et exportateurs des produits de la mer dans le monde arabe et en Afrique.

A l’échelle internationale, il est classé 18ème avec 4% de la production mondiale des poissons, selon un rapport de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

La Chine vient en tête des pays producteurs avec 12,2 millions de tonnes, suivie de l’Indonésie, des Etats-Unis, du Pérou, de la Russie et du Japon.

Le Maroc produit actuellement un million de tonnes de poissons par an, avec une part du lion pour la sardine, dont il est à la fois le premier producteur et le premier exportateur à l’échelle mondiale.

Le secteur de la pêche emploie environ 300.000 personnes et exporte vers le marché européen, 62% de la production halieutique nationale toutes espèces de poissons et fruits de mer confondus (céphalopodes, crustacés, mollusques, algues maritimes, produits de l’aquaculture). Ces produits sont commercialisés à l’état frais ou transformé.

A fin avril 2014, les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale dans les ports marocains se sont élevés à plus 334.460 tonnes pour une valeur de 1,58 milliard de dirhams, accusant une hausse de 3% en termes de poids et  une baisse de 8% en valeur par rapport à la même période l’année dernière.

 

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page