Dernières nouvelles
Les Japonais s’intéressent à l’huile du cactus marocain

Les Japonais s’intéressent à l’huile du cactus marocain

Maroc-Japon-accord-cactusLe Maroc et le Japon ont signé cette semaine un protocole d’accord à Rabat, portant sur la création dans la province de Sidi Ifni (Sud-ouest) d’une unité d’extraction de l’huile de cactus, d’une capacité de production estimée à 5000 litres/an à l’horizon 2016.

Cette nouvelle unité sera réalisée dans le cadre d’un partenariat public-privé avec l’entreprise japonaise «J.C.B. Japon», qui s’intéresse à l’huile du cactus, un produit de terroir très en vogue sur le marché mondial des produits cosmétiques.

Ce projet qui vient compléter la chaîne de valeur de la filière cactus dans la province, devrait contribuer à la valorisation des produits du cactus dans la région d’Aït Baâmrane-Sidi Ifni, relevant du grand Souss-Massa-Draa, a déclaré lundi 13 octobre, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch, lors de la cérémonie de signature de l’accord en présence de l’ambassadeur du Japon au Maroc, Tsuneo Kurokawa.

Cette région du royaume compte déjà une superficie de 140.000 hectares, dédiée au cactus, produisant près de 230.000 tonnes de figues de barbaries destinées à l’extraction de l’huile de cactus et produits dérivés et à l’alimentation de bétail.

L’intérêt de la PME japonaise à s’installer dans cette région, a souligné l’ambassadeur Tsuneo Kurokawa, témoigne de l’importance de ce produit à grande plus-value et de la volonté de son développement.

«J.C.B. Japon», a-t-il ajouté, sera en contact direct avec les coopératives employant des femmes issues du monde rural et ambitionne de doper l’emploi dans la région, à la faveur d’une coopération gagnant-gagnant.

Ce projet, comme l’explique le directeur général de l’Agence pour le développement agricole, Mohamed El Guerrouj, vient compléter la chaîne de valeur du grand projet pilier II de développement de la filière cactus prévu par le Plan Maroc Vert (PMV), pour un investissement global de 81 millions de dirhams (environ 9 millions de dollars) au profit de 27.000 agriculteurs.

L’entreprise japonaise «J.C.B. Japon» qui sera assistée dans le montage de ce projet par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), s’engage à améliorer les capacités de production des coopératives féminines, à mettre en place l’unité et l’équiper et apportera son assistance technique et son conseil aux cultivateurs et aux employées de l’unité.

Grâce à l’expertise japonaise, la filière du cactus dans la région de Sidi Ifni, connaitra à courts termes, un véritable saut qualitatif et quantitatif.

A propos de Houda samlali

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page