Dernières nouvelles
Saisie en Russie de produits agricoles européens étiquetés «Made in Morocco»

Saisie en Russie de produits agricoles européens étiquetés «Made in Morocco»

Russie-embargo

La douane russe a saisi ces derniers jours, un lot de produits alimentaires et agricoles exportés par des producteurs de l’Union européenne sous de faux documents pour contourner l’embargo russe.

Des exportateurs et agriculteurs européens ont eu l’indélicate idée d’estampiller leurs marchandises entre autres, du label « Made in Morocco» afin de les introduire de manière détournée sur le marché russe. Mais c’était sans compter avec la vigilance des douaniers et autres organismes de contrôle russes.

Pour rappel, Moscou avait décrété le 7 août 2014 un «embargo total» sur les importations des pays de l’Union européenne, des Etats-Unis, de l’Australie, du Canada et de la Norvège, en réaction aux sanctions internationales imposées à la Russie pour son rôle dans la crise ukrainienne.

Depuis cette date, les producteurs européens très lésés tentent par des moyens frauduleux de contourner cet embargo. C’est ainsi que le Maroc qui est l’un des fournisseurs traditionnels du marché russe, a été utilisé comme passerelle.

Selon Rosselhoznadzor (Service fédéral russe de contrôle vétérinaire et phytosanitaire) la douane russe a annoncé le 7 août dernier, avoir saisi et détruit, près de 407 tonnes de produits européens livrés sous de faux certificats, dont 40 tonnes de pêches et de nectarines exportés du Maroc vers le marché de Saint-Pétersbourg. A la date d’aujourd’hui, les autorités marocaines n’ont pas réagi à cette information pour la confirmer ou l’infirmer.

Il y a quelques années, une société israélienne avait cloné et multiplié les graines d’argan marocaines, qui constituent pourtant un produit d’origine et labélisé.

Des pratiques illégales et frauduleuses qui nuisent fortement à la renommée des produits d’origine marocaine qui méritent d’être mieux défendus.

A propos de Chakib el habti

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page