Dernières nouvelles
La place des légumineuses dans la chaîne alimentaire débattue à Marrakech

La place des légumineuses dans la chaîne alimentaire débattue à Marrakech

Marrakech-légumineuses

La ville de Marrakech abrite du 18 au 20 avril la Conférence internationale sur les légumineuses alimentaires qui rassemblera plus de 300 participants venus de 36 pays des quatre coins du monde.

Le Palais des Congrès de la ville ocre accueille trois jours durant, des représentants d’organisations scientifiques et de coopération internationale, des décideurs, agriculteurs et professionnels du secteur venus débattre de l’importance de la chaîne de valeur des légumineuses alimentaires et des questions liées à la production et à la consommation des légumineuses et leur importance dans la chaîne alimentaire humaine et animale.

Il a s’agit aussi de sensibiliser les populations aux avantages nutritionnels des légumineuses en tant que production vivrière durable qui contribue largement à la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le monde.

La conférence est organisée sous le patronage du Ministère marocain de l’Agriculture, par le Consortium de l’Initiative Maroc-Inde pour le Développement des Légumineuses alimentaires, qui comprend l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), le Centre International de Recherche Agricole dans les Zones Arides (ICARDA), de la Fondation OCP, et du Fonds International pour le Développement Agricole (IFAD) avec l’appui de la FAO. Elle intervient dans le cadre des festivités commémoratives de la célébration de l’année 2016 proclamée par la 68ème Assemblée Générale de l’ONU année internationale des légumineuses alimentaires.

La rencontre est l’occasion pour les participants de faire le point sur l’état des recherches et innovations en matière de développement des légumineuses comme composantes importantes des systèmes de production pour une agriculture durable, susceptible d’assurer la sécurité alimentaire des populations surtout en zones arides et semi-arides, souligne un communiqué du ministère de l’agriculture.

Intervenant à la séance inaugurale, le Secrétaire Général du ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, Mohammed Sadiki a mis en avant les apports des légumineuses vis-à-vis de la durabilité des systèmes agricoles et alimentaires et de l’amélioration de la résilience face aux changements climatiques.

Au Maroc, comme dans la plupart des pays méditerranéens, les légumineuses constituent des composantes ancrées dans les systèmes de cultures, notamment en rotation avec les cultures céréalières, favorisant ainsi la biodiversité des écosystèmes et la réduction de l’usage de produits phytosanitaires.

A propos de Chakib el habti

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page