Dernières nouvelles
Maroc: Les prix du poulet de chair et de la dinde en régression

Maroc: Les prix du poulet de chair et de la dinde en régression

Le cours moyen pondéré de la dinde au Maroc s’est inscrit en baisse aussi bien en variation mensuelle qu’annuelle, révèlent les dernières statistiques de la Fédération Interprofessionnelle du secteur avicole au Maroc (FISA).

Le cours a ainsi chuté en une année, de 19,30 dirhams le kilogramme vif à 15,20 DH le kilogramme vif à fin octobre 2017, soit une baisse de 21% par rapport à la même période de l’année passée et de 1,9%, comparé au prix moyen du mois de septembre.

Durant le mois d’octobre 2017, le prix moyen du poulet de chair au niveau de la région de Casablanca s’est établi à 10,76 dirhams le kilogramme vif à la ferme, accusant une baisse de 13% par rapport au mois de septembre (12,37 DH) et une hausse de 4,1% par rapport au mois d’octobre 2016 (10,34 DH).

S’agissant du cours des œufs gros calibre, il s’est établi en octobre autour de 0,68 DH, contre 0,89 DH, une année auparavant, soit une baisse de 24% par rapport au même mois de l’année 2016.

En parallèle, la production nationale des poussins d’un jour type chair a enregistré une progression en glissement annuel. Ainsi, en octobre dernier, la production hebdomadaire était estimée à 9,2 millions de poussins en amélioration de 12% par rapport à l’année précédente.

S’agissant de l’importation des poussins, reproducteurs type chair, 272.000 femelles ont été importées, en baisse de 12% par rapport au mois de septembre dernier et de 7% par rapport au mois d’octobre 2016.

La baisse a également été relevée au niveau des importations de dindes reproducteurs.

Durant le mois d’octobre 2017, le Maroc a importé 6,18 millions de femelles, en baisse de 68% par rapport à un mois auparavant et de 1% comparé à la même période de l’année précédente.

La production nationale des dindonneaux s’est améliorée durant le même mois, affichant une hausse de 24% par rapport au mois de septembre et de 41% par rapport au même mois de l’année précédente.

Par ailleurs, la production des viandes du poulet de chair est estimée au dixième mois de 2017, à 55.740 tonnes, en progression de 17% par rapport à l’année passée.

Le tonnage des viandes du poulet de chair traitées au niveau des abattoirs a augmenté de 5% par rapport au mois d’octobre 2016. Concernant la viande de la dinde, le tonnage traité est en progression de 38% par rapport à la même période en 2016.

A propos de Houda samlali

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page