Dernières nouvelles
Maroc-Volaille : La MAMDA étend son assurance aux aviculteurs

Maroc-Volaille : La MAMDA étend son assurance aux aviculteurs

La Mutuelle Agricole Marocaine d’Assurances (MAMDA) a lancé ce mercredi 17 avril à Meknès, un produit d’assurance dédié spécialement au secteur de l’aviculture, une première au Maroc.

Ainsi les aviculteurs auront droit à une garantie du paiement d’une indemnité complémentaire à celle prévue par les arrêtés en vigueur et couvrant les maladies réputées légalement contagieuses à savoir : l’Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP), la Maladie de Newcastle (NC), et la Salmonelle Pulorrum Galinarum (SPG).

Une convention d’assurances a été signée en marge de la 14ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM-2019), par le Président du Directoire de la MAMDA, Hicham Belmrah et le président de la Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole (FISA), Mohammed Youssef Alaoui.

Aux termes de cette convention, la MAMDA mettra à la disposition de l’ensemble des adhérents de la FISA et des autres organisations professionnelles de la filière avicole, une panoplie de produits d’assurance adaptés à leurs activités, à un taux d’intérêt préférentiel.

Longtemps spécialiste de l’assurance dans l’agriculture au Maroc, la MAMDA devrait ainsi améliorer le taux de pénétration de son assurance dans la filière avicole pour assurer une meilleure protection des opérateurs et de leurs activités.

L’Assurance Volailles nouvellement conçue par la MAMDA entre dans le cadre d’une formule basique incluant une Multirisque Automobile, les Accidents du Travail et Maladies Professionnelles, la Responsabilité Civile Exploitation ainsi que l’Incendie-Explosions ou Multirisque industrielle.

Ce pack peut être enrichi par des couvertures complémentaires telles que l’Individuelle Accident, la Maladie (ATTAAMINE ATTADOUDI), la Retraite, Décès et Invalidité et le Transport de Marchandises. Les aviculteurs peuvent ainsi bénéficier d’une assurance maladie dont les prestations sont déclinées en une formule basique ou une formule enrichie.

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page