Maroc-Pluie : La Campagne agricole 2020-2021 débute sous de bons auspices

La campagne agricole 2020/2021 au Maroc, s’annonce sous de bons auspices suite aux dernières précipitations qui ont concerné la majeure partie du Royaume, a indiqué ce vendredi dans un communiqué, le ministère marocain de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts.

Les pluies importantes et généralisées enregistrées de fin novembre à la 1ère décade de janvier 2021 (83 mm en moyenne), accompagnées d’une baisse significative des températures, «ont été favorables au tallage des semis précoces des céréales », indique le Département de l’agriculture, précisant qu’elles ont aussi contribué à «l’accélération du rythme des travaux du sol, des emblavements et des ventes des intrants agricoles, notamment les semences et les engrais de fond».

D’après le ministère, ces pluies impacteront positivement l’actuelle campagne agricole à travers l’amélioration du couvert végétal en général et des parcours en particulier, la redynamisation des travaux d’entretien (désherbage chimique et apport d’engrais azotés) et l’augmentation des réserves des barrages à usage agricole et des niveaux des nappes phréatiques.

Pour ce qui est de l’arboriculture fruitière, le ministère s’attend à un bon démarrage végétatif et à l’amélioration du calibre et de la maturation des variétés tardives et d’agrumes ainsi qu’à une bonne tenue des nouvelles plantations arboricoles, même si, l’arrivée tardive des pluies, relève le ministère, a retardé les semis des cultures d’automne et impacté négativement l’état des parcours.

Des pluies importantes enregistrées à partir de la 3ème décade de novembre 2020, ont nettement atténué le déficit pluviométrique dans le Royaume. Ainsi, au 13 janvier, le cumul pluviométrique moyen national a atteint 180,6 mm, en hausse de 5% par rapport à la moyenne des 30 dernières années (172,2 mm) et de 50% par rapport à la campagne précédente (120,3 mm).

Quant à la réserve des barrages à usage agricole, elle cumule 5,48 milliards m3 (taux de remplissage de 41%) contre 6,23 milliards m3 en 2019-2020 et leur retenue va s’améliorer avec les ruissellements consécutifs à la fonte des neiges.

Le taux de remplissage des barrages alimentant les périmètres irrigués s’est amélioré au Loukkos à 99%, au Gharb (62%), au Moulouya (36%), à Souss-Massa (32%), au Haouz (28%), à Tadla et Ouarzazate ((21%), à Tafilalet (17%) et à Doukkala (13%).

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Maroc-Pêche : Plus de 6.700 T de poulpe débarquées durant la campagne d’hiver à Dakhla

Quelque 6.729 tonnes (T) de poulpes, d’une valeur globale estimée à plus de 599,86 millions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *