Maroc-Agriculture : La production des cultures bio a triplé en moins de dix ans

La production de la filière des produits bio qui sont ces dernières années, très en vogue au Maroc, a quasiment triplé en dix ans, passant de 40.000 tonnes en 2010 à 120.000 tonnes en 2019 et leurs exportations sont passées durant la même période de 10.000 à 170 000 tonnes.

L’agriculture biologique suit une tendance exponentielle dans le Royaume et les superficies cultives se concentrent à hauteur de 80 % dans les régions de Fès-Meknès, Marrakech-Safi, Souss-Massa, Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra, précise le Département de l’Agriculture, dans une note d’information sur la filière de l’agriculture biologique.

Avec l’évolution de la demande sur le marché national et à l’export, la filière bio est appelée à accroître en termes de volume et de superficie grâce aux dispositions prévues par la Stratégie agricole Génération Green (SGG) qui table sur une extension de la superficie dédiée à ces cultures de 12.000 HA actuellement à 100.000 HA d’ici 2030.

En plus des plantes spontanées, dont l’arganier, les plantes médicinales et aromatiques, la figue de barbarie et le caroubier, ainsi que les câpres, l’olivier, l’amandier, les agrumes et les cultures maraîchères sont les principales cultures prisées par les adeptes de la filière bio.

Pour encourager la culture des produits bio, l’État marocain a mis en place des incitations au niveau de la certification des produits et de la conversion en mode biologique. Actuellement, on se penche sur l’amélioration de la logistique pour diversifier les marchés et valoriser les produits bio dans la filière de l’agro-alimentaire, où la demande est en constante croissance.

Pour rappel, l’agriculture biologique qui ne date pas d’hier au Maroc, où l’agriculture traditionnelle était ancestrale, s’est consolidée depuis le lancement du Plan Maroc Vert qui a permis l’organisation de ses acteurs et la structuration de ses composantes.

A présent, la filière est régie depuis septembre 2018 par la loi n°39-12, faisant du Maroc le deuxième pays d’Afrique disposant de sa propre législation en termes de production biologique.

Ainsi, la filière bio a encore de beaux jours devant elle dans le Royaume, et devrait s’épanouir davantage grâce à la stratégie Génération Green et ses objectifs escomptés pour la période 2020-2030.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Maroc-Pêche : Plus de 6.700 T de poulpe débarquées durant la campagne d’hiver à Dakhla

Quelque 6.729 tonnes (T) de poulpes, d’une valeur globale estimée à plus de 599,86 millions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *