Le Maroc 3ème producteur mondial du safran après l’Iran et l’Espagne

Le Maroc est classé 3ème dans le top-5 des grands producteurs mondiaux du safran, derrière l’Iran, 1er producteur/exportateur mondial et l’Espagne et devant  la Grèce et l’Inde.

L’Iran produit 90% du safran commercialisé sur le marché international, ce qui en fait le plus grand producteur et exportateur au monde. Ce pays a exporté 237 tonnes de safran en 2017. Pour un kilo de safran, il faut compter 78,5 kg de fleurs, ce qui représente 170.000 fleurs.

Au Maroc la production annuelle de cette épice la plus chère au monde (entre  600 et 1000 euros/Kg), avoisinait 7 tonnes de safran en 2018, issues principalement de la région de Taliouine.

Boostée par le Plan Maroc Vert (PMV), la culture du safran qui occupait 610 ha en 2008 est passée à 1.826 hectares en 2018, affichant une progression de trois fois en l’espace de dix ans, soit 35% l’objectif initial de 1.350 ha. La superficie irriguée au goutte-à-goutte, est également passée durant la même période, de 210 à 1.600 ha, selon les données du ministère marocain de l’Agriculture.

De son côté la production marocaine de l’or rouge comme on le surnomme dans l’ancienne Perse, est passée de 1.500 kg à 6.860 kg, générant un chiffre d’affaires d’environ 139 millions de dirhams, soit 9 fois plus qu’en 2008 (16 millions de dirhams).

Au Maroc, la superficie dédiée à la culture du Safran ne cesse de s’étendre en dehors de sa région d’origine Taliouine. Ainsi, les autorités d’Azilal ont lancé fin août 2020, la deuxième phase du projet de développement de la culture du safran dans la commune d’Aït Bou Oulli, située à environ 80 km d’Azilal, dans la région de Béni Mellal-Khénifra.

Ce projet agricole, qui a vu le jour grâce à un accord de partenariat, a nécessité un investissement global de 26.250.000 dirhams, pour la plantation de 350 hectares de safran au profit de 1.700 agriculteurs appartenant aux communautés de la région.

Ont contribué à cette enveloppe le Conseil régional de Béni Mellal-Khénifra avec 15 millions de dirhams (MDH), le Conseil provincial d’Azilal et l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) avec chacun 1 millions de DH, les conseils collectifs concernés (700.000 DH) et la direction régionale de l’Agriculture avec un 8,55 MDH.

Dans le cadre de ce projet pionnier, quelque 2.460 agriculteurs ont bénéficié de la distribution de 200 tonnes de bulbes de safran au cours de la campagne agricole 2019-2020 sous la supervision de groupes d’intérêts et de coopératives agricoles. Parallèlement, une Maison du safran a vu le jour au Centre-ville d’Azilal dans le but de soutenir les coopératives agricoles dans la commercialisation notamment du produit du safran dans de meilleures conditions.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Les débarquements de poisson et de produits de la mer au port de Sidi Ifni …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *