Prêt de la BAD de 105 millions d’euros au Maroc pour son Plan Vert

La Banque africaine de développement (BAD) a débloqué un nouveau prêt de 105 millions d’euros (environ 1,2 milliard de dirhams), destiné au financement du programme d’appui au Plan Maroc vert (PMV).
L’accord de prêt vient d’être signé ce vendredi à Rabat, par le ministre marocain de l’Economie et des finances, Nizar Baraka et la représentante résidente de la BAD au Maroc, Amani Abou Zeid.
Le programme d’appui au PMV a été conçu pour l’amélioration de la production agricole et les conditions de vie des petits agriculteurs et des populations rurales. Il vise également la préservation des ressources hydriques qui se raréfient en introduisant des synergies intersectorielles par l’associant de la dimension de l’économie d’énergie à celle de l’économie d’eau dans le secteur agricole. Il s’agit aussi d’intégrer d’autres composantes telles que le conseil agricole, le développement des agropoles ou l’assurance agricole en vue d’accompagner la mise en œuvre du Plan Maroc Vert qui se trouve déjà à un stade très avancé.
Baraka et Abou Zeid ont signé à la même occasion, une lettre d’accord portant sur un don de 650.000 euros, octroyé par le Fonds pour les pays à revenu intermédiaire, et destiné au financement d’une étude sur la croissance économique et l’emploi au Maroc.
Cette étude permettra d’avoir une meilleure visibilité des implications du schéma de croissance économique sur l’emploi et de proposer des options pour une promotion institutionnelle de l’emploi, ainsi qu’une meilleure intégration de la problématique de l’emploi dans les politiques publiques.
La signature de ces deux accords, a souligné Nizar Baraka, traduit la volonté du gouvernement de concrétiser ses priorités dans les domaines économique et social.
Rappelant qu’au terme de 40 ans de coopération le Maroc est devenu le premier client de la BAD, Abou Zeid a précisé à ce titre, que le portefeuille actif de la Banque au Maroc totalise des engagements nets de 22 milliards de Dirhams.
Les interventions de la BAD dans le Royaume touchent aux domaines des infrastructures, de l’agriculture, des énergies renouvelables, des transports, de l’eau et de l’assainissement. Les engagements de la banque africaine soutiennent également les réformes publiques, l’emploi et le secteur privé.
Lancé en 2008, le Plan Maroc Vert a pour finalité la mise en valeur de l’ensemble du potentiel agricole territorial avec une stratégie qui s’articule autour de deux piliers. Il devrait générer à terme, en 2020, un investissement de 150 milliards et permettre de multiplier par 2,5 la valeur ajoutée du secteur. Cette stratégie concerne un secteur qui contribue à hauteur de 19% au PIB national, dont 15% dans l’agriculture et 4% en agro-industrie.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Extension de 8.000 Ha de la superficie dédiée au palmier dattier à Drâa-Tafilalet

La superficie dédiée au palmier dattier dans la région du Drâa-Tafilalet, au centre-sud du Maroc, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *