Le FIDA poursuit son soutien financier au Plan Maroc Vert

L’ambitieux Plan Maroc Vert se trouve à un stade avancé grâce à un effort soutenu au plan national, mais également grâce au soutien financier fortement apprécié des institutions internationales qui font confiance à la politique de développement socio-économique suivie par le Maroc.
C’est dans ce cadre que la Directrice, chargée de la Division Proche-Orient, Afrique du Nord et Europe au Fond international du Développement Agricole (FIDA) Khalida Bouzar, qui était en visite de travail au Maroc, a eu le 10 septembre à Rabat, un long entretien avec le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch.
Les deux responsables ont focalisé leurs discussions sur les grandes lignes de la stratégie de coopération entre le Maroc et le FIDA et passé en revue l’état d’avancement de l’exécution et du financement des projets retenus dans le cadre du Programme d’Options Stratégiques du FIDA pour le Maroc (COSOP 2009-2014).
Ce programme encourage la reconversion vers des filières plus adaptées et attractives en vue de diversifier les activités agricoles et para agricoles et d’améliorer les revenus des populations rurales. Il s’agit d’actions qui cadrent parfaitement avec les objectifs de la stratégie agricole marocaine connue sous la dénomination de « Plan Maroc vert », notamment son Pilier II, dédié au développement de l’agriculture solidaire orientée vers la lutte contre la pauvreté, à travers la mise à niveau des filières cibles.
Quatre projets sont actuellement en cours d’exécution au Maroc, avec le concours financier du FIDA, sous forme de prêts d’un montant global d’environ 64 millions USD (soit environ 545 millions DH). Il s’agit des projets de développement de filières agricoles dans les zones montagneuses d’Errachidia, Tinghir et Midelt (2008-2015), des provinces d’Al Haouz (2012-2016), de Taza (2011-2018), et de Boulemane au Moyen Atlas Oriental (2007-2015).
Les deux responsables ont évoqué au passage, les obstacles qui entravent la mise en œuvre de certains projets financés par la FIDA et examiné les moyens et modalités d’accélérer leur réalisation.
La dernière intervention en date du FIDA au Maroc, consistait en le financement d’un nouveau projet de développement agricole en zone montagneuse d’Al-Haouz, grâce à un prêt de 6,38 millions de dollars accouplé d’un don de 140.000 dollars. Le projet en question, d’un coût global de 9,13 millions de dollars, vise l’amélioration des revenus de 33.000 petits agriculteurs et éleveurs, des femmes rurales démunies et des jeunes intervenants dans la production d’olives, de pommes et de viande ovine dans les hauteurs d’Al-Haouz.
Le FIDA est une institution spécialisée des Nations Unies qui a pour mandat spécifique de lutter contre la faim et la pauvreté dans les régions les plus défavorisées du monde. Au Maroc, le Fonds a financé une douzaine de projets totalisant une contribution d’environ 200 millions de USD sous forme de prêts remboursables sur 40 ans avec des délais de grâce de dix ans.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Extension de 8.000 Ha de la superficie dédiée au palmier dattier à Drâa-Tafilalet

La superficie dédiée au palmier dattier dans la région du Drâa-Tafilalet, au centre-sud du Maroc, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *