Le port de pêche d’El Jadida, un méga projet visant à faire de la ville une plateforme commerciale et maritime

Avec la rénovation de son port de pêche, sa position géographique et sa proximité d’un axe autoroutier, la province d’El Jadida est en phase de devenir un des importants pôles intégrés de développement socioéconomique du Royaume. Après son réaménagement pour un coût de 60 millions de Dirhams le port de pêche de la ville, inauguré le 28 janvier 2012 par le Roi Mohammed VI, est appelé à faire de la région Doukkala-Abda, une plateforme maritime et commerciale importante.
Ce projet de développement structurant vise à promouvoir l’activité économique dans la province, à soutenir la pêche artisanale et à améliorer les conditions de travail des marins pêcheurs et à restructurer tout le secteur. La province compte 5.400 professionnels de la mer, dont 75 pc sont des pêcheurs artisans et 15.020 unités de pêche, dont 90 pc de la catégorie artisanale.
Avec la fin du chantier d’aménagement ouvert en octobre 2008, le nouveau site portuaire devrait répondre aux exigences de débarquement, de stockage et de commercialisation des produits de la pêche artisanale et côtière et dopera la compétitivité du port grâce à l’augmentation du tonnage débarqué.
Après son aménagement, le nouveau port dispose d’une halle moderne et d’une chambre froide de conditionnement, répondant aux normes d’hygiène internationales et d’installations permettant aux mareyeurs de conditionner les produits dans d’excellentes conditions. Les conditions de travail et de sécurité y ont été renforcées par la création de trois zones: Une zone technique restreinte pour sécuriser le débarquement et les transactions commerciales, une zone réservée aux professionnels exerçant dans le port et une troisième zone abritant les administrations publiques, les magasins d’entreposage et une antenne médicale pour la médecine de mer.
Les 1.160 marins pêcheurs d’El Jadida disposent désormais de compresseurs à air respirable, basse pression pour utilisation avec narguilés, et de caissons hyperbares portables. Des équipements sont aussi prévus pour leur initiation aux techniques de pêche des algues marines, aux techniques de plongée sous-marine et de remontée en surface et l’utilisation des tables de compression, ainsi qu’aux différentes opérations de réparation et d’entretien du matériel de plongée.
Un espace a été aménagé pour leur dispenser des cours d’alphabétisation et des campagnes de sensibilisation supervisés par le département de tutelle.
Les nouveaux aménagements réalisés contribueront à courts termes, à l’optimisation des conditions de travail de quelque 2.100 marins pêcheurs (artisans et côtiers). La mise à niveau de la pêche artisanale devrait également favoriser l’intégration du secteur dans l’économie formelle, stimuler les recettes fiscales de la ville et contribuer à l’amélioration des revenus des marins pêcheurs et stimuler l’emploi.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Le Kenya injecte 120 millions de dollars dans des projets d’économie bleue

Le gouvernement kényan a mobilisé une enveloppe de 12 milliards de shillings (environ 120 millions …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *