La production des dattes dans le Tafilalet en baisse en 2012

A l’instar de la plupart des filières agricoles au Maroc, le secteur phoenicicole dans la grande région du Tafilalet, a été légèrement affecté par des conditions climatiques défavorables.

La production des dattes, principale activité agricole dans cette région du royaume, atteindra à peine 30.000 tonnes en 2012, accusant une baisse de 5 mille tonnes par rapport à l’année précédente, et de 10.000 T par rapport à 2008.

Selon l’Office régional de mise en valeur agricole du Tafilalet (ORMVAT), cette baisse s’explique apparemment par un déficit pluviométrique qu’a connu la campagne agricole 2012, en témoigne le volume global de remplissage du barrage Hassan Addakhil qui a atteint 27 pc à 85,5 millions mètres cubes.

La récolte de ce fruit débute généralement vers la mi-octobre, en décalage avec le mois sacré de Ramadan, durant lequel la consommation des dattes au Maroc atteint son pic et les prix varient entre 5 et 120 DH, suivant les variétés. Ils connaissent une nette augmentation durant ce mois en raison de la forte demande à l’échelle nationale.

Pour pallier à ce décalage fortement ressentis par les cultivateurs du palmier dattier, l’Office avait lancé il y trois ans, une étude technique relative aux méthodes de stockage des dattes, afin d’aider les coopératives à s’équiper en salles de stockage modernes pour pouvoir vendre leurs produits au meilleur prix du marché.

De même, les petits agriculteurs locaux ont été regroupés dans des associations ou des coopératives afin de tirer un meilleur profit des projets inscrits dans le Plan Maroc Vert.

Outre la très connue variété «Majhoul», qui se vent au prix fort de 100 à 120 DH/Kg, même si son volume de production reste encore très faible, la région du Tafilalet produit d’autres variétés en grandes quantités, en l’occurrence le «Khelt» (49%), «Boufeggous» (25%) et «Bouslikhen» (25%). Le palmier dattier qui est la plus vieille espèce fruitière de la région, constitue l’ossature de l’agriculture oasienne dans cette région du royaume.

Des mesures incitatives ont été prises cette année, en vue d’assurer un bon déroulement de la campagne agricole 2012-2013, a déclaré le chef du département de gestion de l’irrigation à l’ORMVAT, Mohamed Bousfoul, assurant que la priorité dans cette région du Tafilalet, sera donnée aux arbres fruitiers notamment le palmier dattier et l’olivier. Le palmier dattier constitue même un symbole d’authenticité culturelle pour les habitants de la région de Tafilalet.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

FAO-Greenpeace : Le Maroc 15ème consommateur mondial de pesticides à l’hectare

Le Maroc utilise 1,51 kg de pesticides à l’Hectare (HA) contre 3,66 kg/HA chez son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *