Le 3ème salon international des dattes s’ouvre bientôt à Erfoud

La 3ème édition du Salon international des dattes du Maroc (Sidattes 2012) aura lieu du 8 au 11 novembre à Erfoud, sous le thème « le palmier dattier : une dynamique en marche ».
Organisée à l’initiative du ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime et de l’Association du salon international des dattes du Maroc (ASIDMA), cette manifestation a pour objectifs de promouvoir l’agriculture oasienne, mettre en valeur le secteur phoenicicole et développer les secteurs liés à l’écosystème oasien.

La superficie globale du salon est de 40.000 m2 dont 11.000 m2 ont été aménagés pour abriter huit pôles thématiques, à savoir les pôles «Régions», «Machinisme agricole», «Produits de terroir», «Rahba T’mar» (Place des dattes), «International », «Institutionnels et sponsors», «Agrofourniture », et «Innovation et découverte».
Quelque 90.000 visiteurs, exposants et participants sont attendus à cette troisième édition de Sidattes 2012, selon les estimations des organisateurs.

La production nationale des dattes au titre de la campagne agricole 2011-2012, a atteint 110.180 tonnes, soit une augmentation de 10 pc par rapport à la production des cinq dernières années, selon des données publiées mardi 30 octobre, par le ministère de l’Agriculture.
La région d’Ouarzazate vient en tête de classement avec une production de 65.000 tonnes cette année, contre une moyenne de 56.000 tonnes durant les cinq dernières campagnes.
Ces performances, la filière phoénicicole le doit à la nouvelle dynamique créée  par le Plan Maroc Vert dans les zones oasiennes, où la culture du palmier dattier représente la principale activité agricole génératrice de revenus.

A titre de rappel, un contrat-programme pour le développement de la filière des dattes signé en 2010 entre le gouvernement et les professionnels du secteur, prévoyait entre autres, la plantation de 1,4 million de palmiers dattiers à l’horizon 2014 et 3 millions d’ici à 2020. Il prévoit aussi la réhabilitation et la reconstitution des palmeraies existantes sur une superficie globale de 48.000 ha, la création de nouvelles plantations sur une superficie de 17.000 ha, le renforcement de la capacité nationale de production des plants in vitro pour la porter à une moyenne annuelle de 300.000 plants entre 2010 et 2020. Il s’agit également de la valorisation du tonnage actuel de 110.000 T, qui devrait croitre de 30 pc à l’horizon 2020 et des exportations des dattes de qualité supérieure devant atteindre un minimum de 5.000 T en 2020, contre un volume pratiquement insignifiant actuellement.
Conformément aux objectifs du contrat-programme plus de 400.000 palmiers ont été plantés en 2010 et 2011 et il est prévu de réaliser le même score en 2012.
L’activité phoénicicole contribue ainsi, à hauteur de 20 à 60 pc dans la formation du revenu agricole pour plus de 1,4 million d’habitants dans les zones oasiennes. En dépit de ces avancées, le Maroc demeure toujours à la traîne se positionnant loin derrière son voisin algérien qui produit actuellement plus de 600.000 tonnes de dattes ou la Tunisie qui en produit près de 170.000 T et en exporte 60.000 T.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Extension de 8.000 Ha de la superficie dédiée au palmier dattier à Drâa-Tafilalet

La superficie dédiée au palmier dattier dans la région du Drâa-Tafilalet, au centre-sud du Maroc, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *