Les pêcheurs espagnols s’accrochent toujours à un nouvel accord UE-Maroc

La flotte de pêche ibérique est en berne depuis presque un an après le refus de prorogation par le parlement européen de l’ancien accord de pêche Maroc-UE. En dépit de ce retard, les pêcheurs espagnols gardent toujours l’espoir de pouvoir retourner bientôt dans les eaux poissonneuses du Maroc. Les professionnels n’arrêtent pas de faire pression sur leur gouvernement et particulièrement le ministre espagnol de l’Agriculture, de la pêche et de l’alimentation, Miguel Arias Canete, pour activer les négociations entre Rabat et Bruxelles en vue de parvenir à la conclusion d’un nouvel accord de pêche avant la fin de cette année, ce qui est pratiquement peu probable. Selon le secrétaire général de la Confédération espagnole de la pêche (Cepesca), Javier Garat, cette question a été parmi les sujets débattus lors d’une réunion du Conseil consultatif régional pour la flotte de longue distance (LDRAC) tenue dernièrement à Bruxelles.
Les inquiétudes des professionnels espagnols de la pêche sont motivées en plus par le non renouvellement de l’aide accordée à deux reprises, par le gouvernement de Madrid, aux pêcheurs touchés par la suspension de l’accord Maroc-UE. Cette suspension a obligé une centaine de  bateaux espagnols concernés par cet accord, à rester à quai et a conduit les pêcheurs à un chômage forcé.
Durant ces derniers mois, les négociateurs marocains et européens ont mené secrètement des discussions sur le dossier de la pêche maritime tant à Rabat qu’à Bruxelles ou à Strasbourg. Il s’agissait de négociations et consultations préliminaires que les deux parties ont voulu organiser pour baliser le terrain à des discussions officielles et ce afin d’éviter au futur accord, le même sort qui a été réservé à l’ancien accord de pêche.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Le Kenya injecte 120 millions de dollars dans des projets d’économie bleue

Le gouvernement kényan a mobilisé une enveloppe de 12 milliards de shillings (environ 120 millions …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *