Une production de 80.000 tonnes d’olives attendue à Ouezzane

La production des olives dans la province d’Ouezzane pourrait atteindre environ 80.000 tonnes au titre de l’actuelle campagne agricole, enregistrant une nette amélioration par rapport à la précédente campagne, selon les prévisions de la direction provinciale de l’Agriculture (DPA).
La production des olives durant la précédente campagne a été négativement impactée par les faibles chutes de pluies dans la région, indique un rapport de la DPA. Par contre cette année, le volume de production des oliveraies serait bien meilleure tant sur le plan de la quantité que sur le plan de la qualité. Les services de la DPA s’attendent une moyenne de production de 1,5 tonne à l’hectare.
Le volume des pluies recueilli à fin octobre dans la province d’Ouezzane, indique le même rapport, s’est élevé à 170 mm. Ces précipitations contribueront significativement à l’amélioration de la qualité et de la production unitaire de l’huile d’olive, qui constitue une importante source de revenu pour les petits agriculteurs dans la région.
Les plantations en oliviers dans la région d’Ouezzane, couvrent une superficie d’environ 55.000 hectares, soit 38 pc des terres à vocation agricole de la province. A l’instar des autres zones agricoles du Royaume, cette région a bénéficié, durant ces dernières années de plusieurs initiatives et projets, dans le cadre du Plan Maroc vert, visant à renforcer la place de l’olivier dans l’économie locale et à booster la qualité des olives et de l’huile d’olive. Il s’agit aussi de rentabiliser la culture de l’olivier, améliorer performances à travers l’extension des superficies, diversifier le profil variétal, réhabiliter les plantations existantes et valoriser la production et d’encourager l’intégration dans la filière oléicole. L’olivier dans la région montagneuse et accidentée d’Ouezzane, joue un rôle important pour la lutte contre l’érosion, la valorisation des terres agricoles à potentiel agricole faible et aide à la fixation des populations dans les zones marginales, ce qui limite l’exode rural par la création d’emploi au niveau des plantations et des usines de trituration d’olives.

La province a d’ailleurs eu droit à sa première foire oléicole en janvier 2004. Depuis cette date, l’huile d’olive « Ouezzania » a fait sa place non seulement sur le marché national mais également à l’étranger.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

FAO-Greenpeace : Le Maroc 15ème consommateur mondial de pesticides à l’hectare

Le Maroc utilise 1,51 kg de pesticides à l’Hectare (HA) contre 3,66 kg/HA chez son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *