Grippe aviaire : Risques élevés pour une pandémie humaine en Indonésie

Comme l’ont déjà pressenti les scientifiques qui craignent une pandémie humaine en Indonésie, où la présence d’une nouvelle souche de virus de la grippe aviaire présente un grand risque de contaminations d’homme à homme. La grippe aviaire avait fait du début de l’année au mois août 2012, une dizaine de victimes parmi la population, et l’identification d’un nouveau sous-type du virus H5N1 pourrait aggraver la situation dans ce pays très peuplé.
Selon des statistiques de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), ce  grand pays musulman d’Asie du sud-est qui compte de 240 millions d’habitants, déplorait en août dernier, 159 cas mortels consécutifs à la grippe aviaire, sur les 359 recensés dans le monde depuis 2003.
Le virus incriminé qui vient d’être identifié pour la première fois en Indonésie, est très virulent et hautement pathogène.
Depuis le mois de novembre dernier, il a déjà causé, selon les estimations de la fédération indonésienne des éleveurs de volaille, la mort de plus de 300.000 canards dans plusieurs provinces de l’île de Java.
Dans une note adressée aux administrations locales et à l’OMS, le vétérinaire en chef du gouvernement indonésien, Syukur Iwantoro explique qu’il s’agit d’un sous-type du virus H5N1 de la grippe aviaire hautement pathogène, de clade 2.3.
Selon le responsable indonésien, ce clade identifié pour la première fois dans le pays, est très différent du type du virus de la grippe aviaire précédemment identifié, qui était de clade 2.1. Un clade correspond communément à un groupe d’organismes vivants présentant un ancêtre commun.
Syukur Iwantoro qui soupçonne l’introduction du virus en Indonésie en provenance de la Thaïlande ou du Viêtnam où sévit également la grippe aviaire, a insisté sur la poursuite des recherches afin de déterminer si ce virus provenait d’une mutation génétique du virus connu jusqu’à présent, où s’il s’agissait d’une nouvelle souche provenant de l’étranger.
Le virus H5N1 se transmet de l’animal à l’homme, mais les scientifiques craignent qu’une mutation ne permette des contaminations d’homme à homme, ce qui pourrait déclencher une pandémie humaine.
Par ailleurs, au niveau mondial, les scientifiques ont précédemment lancé une alerte sur la découverte d’une nouvelle souche du virus qui a tué 162 bébés phoques le long des côtes américaines en 2011. Les experts s’inquiètent de la capacité de cette variante, le H3N8, de la grippe aviaire, à s’attaquer à des mammifères, et donc à constituer une menace sérieuse pour l’homme.

[youtube RiG3CAb53y8]

About Chakib el habti

Check Also

Maroc-Covid-19 : Les abattoirs industriels de volaille perdent 500 Mdh de chiffre d’affaires en trois mois

Les abattoirs industriels de la volaille au Maroc déclarent avoir perdu en trois mois, 500 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *