Akhannouch part à la reconquête du marché saoudien

maroc-arabie-saouditeLes opérateurs agricoles marocains tentés par les juteux marchés du Golfe.

Une délégation de responsables d’acteurs privés conduite par le ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, Aziz Akhannouch, s’est envolée le 6 avril en direction de Riyad, avec pour mission de redynamiser les échanges et les investissements entre le Maroc et l’Arabie Saoudite dans le secteur agricole et de l’élevage.
Akhannouch a ainsi pu aborder avec son homologue saoudien, Abderrahman Belghonim, les différentes voies de renforcement de la coopération bilatérale et les volets de l’investissement agricole et les moyens de booster les échanges commerciaux entre les deux pays dans diverses filières du secteur agricole et de l’élevage.
Les deux ministres, indique un communiqué du département de l’Agriculture, se sont entendus sur le lancement d’une première expérience d’exportation d’ovins marocains vers l’Arabie Saoudite ainsi que la participation du Maroc au salon de l’Agriculture de Riyad prévu en septembre prochain.
Aziz Akhannouch et la délégation qui l’accompagne ont tenu par ailleurs, une rencontre avec des investisseurs privés saoudiens, au cours de laquelle le ministre a insisté sur les importantes réformes introduites dans le secteur agricole marocain depuis l’adoption du Plan Maroc Vert. Des réformes, a-t-il dit, qui mettent en avant aujourd’hui, une offre attractive et un cadre adéquat pour les investissements nationaux et étrangers dans le domaine agricole au Maroc.
A la même occasion, les opérateurs marocains et leurs homologues saoudiens ont pu explorer les opportunités d’investissement dans le domaine agricole, sachant que le Maroc est déjà présent sur le marché saoudien à travers ses exportations d’agrumes et d’autres produits agricoles.

Le Royaume d’Arabie Saoudite est en effet le premier client parmi les pays du Golfe importateurs des petits fruits marocains, bien que les volumes exportés vers cette région affichent une progression variable d’une campagne à l’autre depuis 2007, demeurent inférieurs à leurs niveaux des années 98/99.
Les opérateurs marocains ont été ensuite conviés à plusieurs visites de terrain notamment dans les unités de production laitière du Groupe Al Maraiî, l’un des leaders saoudiens dans la production et la transformation des produits laitiers.
Ils ont aussi visité l’exploitation du palmier dattier « Cheick Souleiman Rajhi », une filière phare en Arabie Saoudite qui est l’un des grands producteurs mondiaux des dattes et dont l’expertise intéresse à plus d’un titre, les producteurs de dattes et cultivateurs marocains.
L’objectif de cette mission en Arabie Saoudite, était donc de préparer le terrain pour la reconquête de ces marchés et la sensibilisation des opérateurs saoudiens et marocains, à l’importance stratégique des échanges entre les deux pays.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

FAO-Greenpeace : Le Maroc 15ème consommateur mondial de pesticides à l’hectare

Le Maroc utilise 1,51 kg de pesticides à l’Hectare (HA) contre 3,66 kg/HA chez son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *