Aïn Leuh fête ses cerises

ain leuh cerisesAïn Leuh, un petit village perché  sur les monts du Moyen Atlas, a abrité la 5ème édition de sa fête des cerises, à l’initiative de l’association  »Anarouz » des producteurs de cerises en partenariat avec la direction régionale de l’agriculture de Meknès-Tafilalet.
Organisée du 14 au 16 juin, sous le signe  »La cerise d’Aïn Leuh : La sécurisation de la production, un préalable pour le marketing territorial durale », cette manifestation ambitionne de promouvoir la culture du cerisier, d’offrir un espace de dialogue, d’échanges et de débat sur les contraintes entravant le développement de cette filière et sur la valorisation du rôle du cerisier dans le tissu économique de la province d’Ifrane et des atouts culturels, touristiques de la commune d’Aïn Leuh.
C’est aussi une opportunité d’échange d’idées et d’expériences entre les professionnels et les différents acteurs intéressés par l’essor de la culture du cerisier dans la région, comme l’a souligné le président de l’association  »Anarouz » des producteurs des cerises, Mimoun Boutaarit.

ain leuh cerises2Cette manifestation qui intervient quelques jours seulement du célèbre festival des cerises de Séfrou ou Moussem Hab Al-Moulouk consacré « patrimoine  culturel immatériel mondial » de l’UNESCO, a également pour objectif, précise-t-il, d’encourager les agriculteurs à remplacer les cultures à faible rentabilité telles les céréales (blé, orge) par la culture du cerisier.
L’événement a été marqué par l’organisation d’une exposition de cerises comportant 20 stands avec la participation d’exposants et de cultivateurs locaux. Deux ateliers ont été tenus à Ifrane, dont le premier a été consacré à la discussion des questions de la production des cerises et des aléas climatiques impactant le cerisier et le second s’est articulé sur la valeur ajoutée générée par les productions locales.
Des participants ont été conviés à la visite d’une unité moderne de fabrication de confitures de cerise opérationnelle à Ifrane.
De nombreuses autres activités culturelles, sportives, artistiques ont étayé le programme de la manifestation.
La culture du cerisier au Maroc couvre actuellement une superficie de plus de 1.700 Ha. La région de Meknès-Tafilalet abrite 865 hectares dédiés à cette culture, soit 51 pc de la superficie globale que compte le royaume. La commune d’Aïn Leuh abrite à elle seule, 70 pc de la superficie régionale réservée aux plantations du cerisier. La province d’Ifrane et sa commune d’Aïn Leuh, assurent 62 pc de la production nationale de cerises.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Extension de 8.000 Ha de la superficie dédiée au palmier dattier à Drâa-Tafilalet

La superficie dédiée au palmier dattier dans la région du Drâa-Tafilalet, au centre-sud du Maroc, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *