Maroc : Production record de blé tendre

agriculture-cereale-recordLe Maroc a réalisé durant la campagne céréalière 2012- 2013, une production record de blé tendre, le plus consommé des céréales chez les ménages marocains.

Selon les estimations du ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime la production de blé tendre s’est élevée à 51 millions de quintaux.

La production des trois principales céréales (Blé dur, Blé tendre et Orge) a atteint 97 millions de quintaux confirmant ainsi les prévisions annoncées en avril dernier. Cette production est répartie à hauteur de  51 M de quintaux (52,5%) pour le Blé tendre,

19 M de quintaux (19,5%) pour le Blé dur et 27 M de quintaux (28%) pour l’Orge.

La production de blé tendre de cette année a atteint  un niveau de récolte inédit dépassant le précédent record établi lors de la campagne 2008-2009 avec 43,5 millions de quintaux.

La répartition de cette production de blé tendre par régions place la Chaouia  en tête avec plus de 15 M de quintaux suivie de la région de Doukkala.

Le blé tendre récolté est de très bonne qualité avec un poids spécifique moyen de 79,5 kg/hectolitre comparé au standard national de 77kg/hectolitre, avec un très faible taux d’impureté, ce qui optimise son utilisation dans la meunerie.

Au 22 juillet, la collecte du blé tendre était de l’ordre de 14,6 millions de quintaux, soit une hausse de 16 pc par rapport à la même période de la campagne précédente, a précisé le ministre de l’agriculture, Aziz  Akhannouch.
Le rendement de la campagne céréalière 2012/13 a été favorisé par un cumul pluviométrique national de près de 450 mm, en augmentation de 20% par rapport à une année normale et de 87% par rapport à la campagne précédente (2011/12). L’actuelle  campagne s’est également caractérisée par un mois de mars pluvieux (100 mm), un mois d’avril couvert et un mois de mai dégagé combinés aux températures clémentes, ce qui a permis de réunir de meilleures conditions pour la de maturation des céréales.
A l’exception d’un froid précoce, avant le mois de décembre, le régime pluviométrique a été caractérisé par une bonne répartition temporelle et spatiale. Les températures enregistrées au cours de la période de croissance des cultures ont affiché des niveaux modérés et favorables au bon déroulement du reste de la campagne.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

FAO-Greenpeace : Le Maroc 15ème consommateur mondial de pesticides à l’hectare

Le Maroc utilise 1,51 kg de pesticides à l’Hectare (HA) contre 3,66 kg/HA chez son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *